Le maire de Detroit proclame la Detroit Techno Week

En ce moment à Detroit aux Etats-Unis se tient le fes­ti­val Move­ment. Créé en 2001, l’événe­ment est devenu une insti­tu­tion et con­tin­ue d’of­frir chaque année un line-up de choix dans une ville aujour­d’hui historique.

Pour sa quinz­ième édi­tion, le fes­ti­val installe six scènes, et pas des moin­dres. La Move­ment Main Stage pro­pose une pro­gram­ma­tion clas­sique, avec Seth Trox­ler, Juan Atkins et son nou­veau pro­jet Bor­der­land, Maceo Plex, Kraftwerk, Bjar­ki, Mata­dor, Loco Dice ou encore Anja Schnei­der et Mod­e­se­lek­tor. La scène Red Bull Music Acad­e­my est plus axée décou­vertes et expéri­men­ta­tions avec Four Tet, Cari­bou, Shady P, Hon­ey Soundsys­tem, DJ Funk, J.Philip et RZA, pour ne citer qu’eux. Le mag­a­zine Thump a lui prévu Scu­ba, Len Faki, What So Not, Kill The Noise, Tin Man, Boys Noize et Nina Krav­iz sur sa scène dédiée. Il en reste encore beau­coup et notam­ment une scène Beat­port et Oppor­tu­ni­ty Detroit, mais dif­fi­cile d’être exhaus­tif alors autant se tourn­er vers le pro­gramme officiel. 

Avec de telles fes­tiv­ités et l’im­age cul­turelle de la ville, le maire de Detroit, Mike Dug­gan, a pris les choses en main et a proclamé cette semaine du 23 au 30 mai la “semaine tech­no de Detroit” ou Detroit Tech­no Week. Une belle ini­tia­tive pour ten­ter de redor­er le bla­son du lieu de nais­sance du genre musi­cal et des pio­nniers comme Der­rick May ou Kevin Saun­der­son. Déjà en 2013, à peu près aux même dates, pen­dant le Move­ment Elec­tron­ic Music Fes­ti­val, le maire de l’époque, Dave Bing, avait lancé le pro­jet, sur le même bout de papi­er doré. Une idée pas neuve donc, mais qui per­met à chaque appli­ca­tion de boost­er le tourisme d’une ville en dif­fi­culté économique. 

Pour le maire Dug­gan, le Move­ment est “l’un des fes­ti­vals de musique élec­tron­ique le plus recon­nu dans le monde” et il faut “céle­br­er la richesse cul­turelle de la tech­no, créée ici à Detroit”. Cette nou­velle semaine désor­mais insti­tu­tion­nelle et annuelle devrait pou­voir béné­fici­er au tourisme cul­turel de Detroit.

(Vis­ité 86 fois)