© Rémy Golinelli

Le touchant hommage de l’ex-DJ résident S3A à l’équipe de Concrete, Dehors Brut

Artiste house révélé par Con­crete, Max alias S3A (Sam­pling As An Art) a vécu de l’in­térieur la grande aven­ture de l’a­gence Sur­prize, vaisseau-mère de Dehors Brut, Con­crete ou du Weath­er Fes­ti­val. Après l’an­nonce de sa liq­ui­da­tion finan­cière, le DJ rési­dent veut ren­dre hom­mage à toute l’équipe dans un joli texte com­mé­moratif.

Par où com­mencer ? Par le fait que ce soit ma famille, ceux qui m’ont fait percer, ceux avec qui j’ai vécu mes pre­miers chocs émo­tion­nels der­rière des platines ? Ceux qui m’ont per­mis de ren­con­tr­er Lau­rent Gar­nier et mes amis d’aujourd’hui ?

Même si j’ai été moins présent à l’ère Dehors Brut, l’ère Con­crete est pour moi l’une des meilleures péri­odes de ma vie. Là où on vibre, là où l’on apprend, là où on fait des erreurs. Comme sou­venirs les plus mar­quants, il y a ma pre­mière Con­crete en 2012 avec toute l’équipe de Rush Hour, qui signa mon entrée à l’agence. J’étais assez stressé mais l’accueil artiste a tou­jours été faite avec soin, à tel point qu’elle est dev­enue une sig­na­ture du lieu pour les artistes, y com­pris inter­na­tionaux. Nous étions tous très bien traités, quel que soit notre “niveau”, et j’avoue qu’au fil des années j’avais autant hâte de per­former que de pass­er du temps avec eux. Bra­vo à vous les gars (Pete, Mouloud, Mar­low, Popo, Jean, Val…), vous étiez l’âme de Con­crete pour moi.

Ma deux­ième soirée Con­crete en févri­er 2013, une des pre­mières sur le Wood­floor.

Ma soirée en tant que cura­teur avec Pablo Valenti­no et Kid Sub­lime en 2015.

 

Les Sam­pling As An Art Records label nights, où la dernière affichait 43°C dans la salle prin­ci­pale (réelle­ment). Sur la pho­to, il était 9h du matin et il fai­sait déjà plus de 30°C.

Weath­er Fes­ti­val 2013, où j’ai fait l’ouverture du clos­ing. Je m’étais levé pour com­mencer tôt. Le jour se lev­ait, le Funktion-One était en train d’être cal­i­bré et j’ai com­mencé pen­dant une heure très soft. Le bruit des gros ven­ti­la­teurs, l’opulence de son… Tout était par­fait.

Mon pre­mier live au Weath­er 2015 : une chance inouïe d’être sur un fes­ti­val inter­na­tion­al pour mon pre­mier live, un gros stress dû au chal­lenge et à la qual­ité que je voulais délivr­er pour remerci­er Brice Coud­ert, le DA, de m’avoir fait con­fi­ance. Une réus­site totale dans un écrin impec­ca­ble.

Le B2B avec Lau­rent Gar­nier en févri­er 2015. J’avais déjà fait un B2B avec lui en 2014 au Rex, mais celui-ci était le pre­mier qui avait été annon­cé et devait dur­er longtemps. Ce fut un sou­venir excep­tion­nel. J’ai par­fois eu la sen­sa­tion que mes 20 années de pra­tique du DJing n’avaient existé que pour me pré­par­er à ce moment-là. À l’image, Pete de l’accueil artiste, un des atouts majeurs de la mai­son, qui allait sauter sur le pho­tographe pour lui dire de ne pas filmer/photographier, les vrais savent.

…Et c’est sans compter toutes les autres soirées mémorables qui ray­on­nèrent non pas seule­ment en France, mais dans le monde entier, prou­vant à tous que Paris avait encore quelque chose à dire en matière de musique élec­tron­ique et de fêtes. C’est grâce à ce ray­on­nement que j’ai eu la chance de jouer aux soirées Dimen­sion Fes­ti­val et Panora­ma Bar organ­isées à Con­crete et au Weath­er en 2014. Donc mer­ci à tous mes book­ers (Pierre-Louis et Juli­ette) et toute l’équipe “artistes” (Brice, Renaud (RIP), Scar­lett, Chloé, Souleiman, Julia…). Je sais que nous avons tous appris au con­tact des uns et des autres, mais je dois admet­tre que j’ai dû bien plus appren­dre de vous que le con­traire !

C’est sûr, c’est une sacré page qui se tourne, ça fait mal au cœur… Et avec la fer­me­ture de Sur­prize, c’est le livre entier qui se ferme. Mais comme tous les bons livres, il nous a appris des choses, nous a fait vibré, nous a révolté par­fois, nous a don­né envie de le défendre bec et ongles : il restera tou­jours dans nos têtes et dans nos vies. Et puis on va main­tenant pou­voir en ouvrir un autre. Je sais que le deux­ième tome sera déton­nant.

Mer­ci pour tout ; passé, présent et futur.”

(Vis­ité 1 894 fois)