Adonis Smith : “Trax Records ne m’a pas payé un centime en 34 ans”

Le pro­duc­teur améri­cain Ado­nis Smith a partagé un post dans lequel il révèle les mani­gances du label Trax Records. Pour le soutenir, une cagnotte a été créée.

« N’a­chetez pas et ne soutenez pas Trax Records ! Parce que ce label ne m’a pas payé un seul cen­time en 34 ans ». Sur Face­book, le pro­duc­teur Ado­nis Smith, basé à Chica­go, est sor­ti du silence pour dénon­cer le com­porte­ment du label Trax Records. « Trax Records ne pos­sède aucun droit sur ma musique. Mer­ci de partager ce post partout. Dites égale­ment à tous les dis­trib­u­teurs de ne pas ven­dre ce disque ou toute autre de mes chan­sons de cet hor­ri­ble label. Assez, c’est assez. » Le pro­duc­teur a assuré qu’il n’avait jamais reçu de roy­al­ties pour ses pro­jets sor­tis sur le label fondé par Lar­ry Sher­man, dont le track his­torique d’acid house “No Way Back” sor­ti en 1986.

Pour aider le pro­duc­teur, une col­lecte de fonds a ain­si été créé. C’est le DJ bri­tan­nique Steve Mor­gan qui s’en est chargé, écrivant en descrip­tion de ce crowd­fund­ing : “J’ai crée cette cagnotte après avoir vu telle­ment d’artistes se faire exploiter par Trax Records, et par­ti­c­ulière­ment l’artiste der­rière mon track d’acid house préféré, pour lequel Ado­nis n’a jamais touché un cen­time. Je pense qu’il est temps d’y remédi­er !”

Cette sit­u­a­tion ne con­cern­erait pas que l’artiste, qui a déclaré : « Je dirais qu’aucun artiste n’a jamais reçu de roy­al­ties […] Si quelqu’un peut trou­ver un compte de résul­tat offi­ciel, j’aimerais le voir car je n’en ai jamais vu moi-même. » Selon 5Mag, plusieurs autres artistes dont DJ Pierre ou Jamie Prin­ci­ple se sont déjà plaints au sujet de la nature de leurs con­trats ou le non-payement de roy­al­ties. Aujour­d’hui, Ado­nis est sur son pro­pre label indépen­dant, Ado­nis Record­ings, où il a pro­duit notam­ment House Sound Of Ado­nis (The Jackin’ Days) Vol. 1.

(Vis­ité 982 fois)