Le vinyle pourrait passer à la HD

Si dans la pre­mière par­tie du XXe siè­cle, les 78 tours rég­naient en maître, depuis l’après-guerre c’est bien le disque microsil­lon qui pas­sionne tous les mélo­manes. On vit donc depuis cette époque dans l’ère des 33 et 45 tours, sans que le sup­port ne con­naisse d’amélio­ra­tions par­ti­c­ulière­ment impor­tantes. Hormis quelques pro­jets rel­e­vant plus de la per­for­mance que de la révo­lu­tion, comme ce CD pou­vant s’é­couter comme un vinyle ou la pla­tine vinyle sans fil pro­posée par Audio Tech­ni­ca.

Pour­tant, ce statu quo tech­nologique est remis en cause par un brevet déposé par la société autrichi­enne Rebeat. D’après ce doc­u­ment, l’en­tre­prise aurait dévelop­pé une nou­velle tech­nique de pres­sage, basée sur des relevés topographiques 3D qu’un laser vient repro­duire à la sur­face du vinyle. Ce procédé, d’après ses créa­teurs, devrait être 60% plus rapi­de que les tech­niques actuelles, et pour­rait solu­tion­ner le prob­lème d’embouteillage, rencon­tré par les labels, avec les usines de pres­sage

Tou­jours grâce à ce tra­vail réal­isé en amont du pres­sage, par l’op­ti­mi­sa­tion des fréquences et l’é­cart entre les sil­lons, Rebeat annonce pou­voir amélior­er de 30% la capac­ité et le vol­ume des vinyles fabriqués.

Enfin, comme le con­fi­ait Guenter Loibl, le PDG de Rebeat à nos con­frères de Dig­i­tal Music News : “Il sera pos­si­ble de jouer ces vinyles sur les platines exis­tantes, nul besoin d’in­ve­stir dans un nou­veau sys­tème pour en prof­iter.” Il reste main­tenant à savoir si ces promess­es se retrou­veront rapi­de­ment dans notre salon ou si elles rejoin­dreront l’hover­board dans le cimetière d’un futur fantasmé.

Via Dig­i­tal Music News

(Vis­ité 41 fois)