©Julia et Vincent

🔊 L’efficacitĂ© maximale du nouvel album d’IrĂšne DrĂ©sel et sa “techno florale”

IrĂšne DrĂ©sel et sa tech­no mĂ©lodique et flo­ral revi­en­nent, ce ven­dre­di 11 juin, avec un deux­iĂšme album d’une grande justesse, Kinky Dog­ma.

AprĂšs son pre­mier album Hyper Cristal sor­ti en 2019 qui avait Ă©tĂ© forte­ment appré­ciĂ©, l’artiste dĂ©cide aujour­d’hui de nous emmen­er un peu plus loin dans son univers. Kinky Dog­ma, qui sort chez Room Records, rime avec obscu­ritĂ©, sen­su­al­itĂ© et danse.

L’al­bum aux 14 titres dĂ©bu­tent avec une invi­ta­tion Ă  entr­er dans son monde. “Bien­v­enue”, le titre pour lequel IrĂšne DrĂ©sel a dĂ©cidĂ© de faire un clip (en fin d’ar­ti­cle), annonce la couleur : on embar­que dans un voy­age sen­soriel. Et les fleurs, son emblĂšme, ce qui lui a valu le surnom de “tech­no flo­rale”, ne sont jamais loin. Cela se prou­ve aus­si par la pochette de l’al­bum et sa longue perspective.

Pour mieux com­pren­dre ce pro­jet, IrĂšne DrĂ©sel rap­pelle que “l’ensemble de mon tra­vail artis­tique, depuis mes débuts avec l’art visuel en 2003, répond à la for­mule “attrac­tion + répulsion = fas­ci­na­tion”, et que je joue depuis sur cette ten­sion entre deux extrêmes”. La fas­ci­na­tion serait un bon terme pour dĂ©crire Kinky Dog­ma car il regorge de spir­i­tu­al­itĂ© et de sons cap­ti­vants : “Omer­ta” est con­tem­platif, “Vestale” est aiguĂ«, “Pinky” est ryth­mique, “Cortege” est som­bre et “Devo­tee”, “Club Saint Paul” et “Miroir” sont car­ré­ment dance­floor. Et pour­tant, ces 14 titres sont d’une par­faite cohĂ©rence. Elle rĂ©us­sit ici le haut fait de crĂ©er un objet uni­forme qui s’é­coute tan­tĂŽt d’une traite Ă  la mai­son que picorĂ© dans des DJ sets. Ce qui est sĂ»r, c’est qu’au­cun pub­lic de fes­ti­vals n’y Ă©chap­pera cet Ă©tĂ©.

IrÚne Drésel

©Roudaut Mor­gan

(Vis­itĂ© 1 346 fois)