Skip to main content
19 février 2019

Leon Vynehall, Folamour, Erykah Badu, Idles : les nouveaux noms de We Love Green

par Axel Pares

C’était il y a deux mois : We Love Green faisait tomber ses premiers noms. Pour les retardataires, le festival annonçait des figures importantes de la musique électronique, du rap et de la pop française et internationale. Parmi la sélection, on retrouvait ainsi Laurent Garnier, Ricardo Villalobos, Peggy Gou, SebastiAn, Tame Impala, Toro Y Moi, Metronomy, Mr. Oizo ou encore Flavien Berger, Christine and the Queens et Booba.

Mais parce qu’elle voit les choses en grand, l’organisation dévoile aujourd’hui 12 nouvelles recrues qui rejoindront la programmation le 1er et le 2 juin. Misant toujours sur la diversité des genres musicaux, elle s’ouvre un peu plus à la nouvelle génération du rap francophone en accueillant Vald, Zola et le jeune groupe Columbine. Une inclination pour le hip-hop qui traverse aussi la frontière belge avec la rappeuse Blu Samu, et la Manche avec la Londonienne Flohio, récemment entendue sur le titre « Wealth » de Modeselektor. Dans un registre plus rock, les anglais d’Idles seront de la partie, un an après la sortie de leur album Joy as an Act of Resistance. Ils seront suivis par le groupe Hollandais Altın Gün, inspiré par le rock psychédélique turc des années 70. Le festival poursuit également sa trajectoire électronique avec la techno nerveuse de Miley Serious, la house lo-fi de Leon Vynehall et celle teintée de jazz de Folamour. Pour les amateurs de sonorités plus douces et sensuelles, il faudra compter sur la princesse soul Erykah Badu, les rythmiques chaloupées de Johan Papaconstantino, ou sur le disco ensoleillé du duo Nu Guinea. Un line-up qui devrait attirer une foule de festivaliers au Bois de Vincennes. Vers une nouvelle tempête, vingt ans après celle de 1999 ?

Visited 18 times, 1 visit(s) today