Leon Vynehall, Folamour, Erykah Badu, Idles : les nouveaux noms de We Love Green

C’é­tait il y a deux mois : We Love Green fai­sait tomber ses pre­miers noms. Pour les retar­dataires, le fes­ti­val annonçait des fig­ures impor­tantes de la musique élec­tron­ique, du rap et de la pop française et inter­na­tionale. Par­mi la sélec­tion, on retrou­vait ain­si Lau­rent Gar­nier, Ricar­do Vil­lalo­bos, Peg­gy Gou, Sebas­t­iAn, Tame Impala, Toro Y Moi, Metron­o­my, Mr. Oizo ou encore Flavien Berg­er, Chris­tine and the Queens et Boo­ba.

Mais parce qu’elle voit les choses en grand, l’or­gan­i­sa­tion dévoile aujour­d’hui 12 nou­velles recrues qui rejoin­dront la pro­gram­ma­tion le 1er et le 2 juin. Mis­ant tou­jours sur la diver­sité des gen­res musi­caux, elle s’ou­vre un peu plus à la nou­velle généra­tion du rap fran­coph­o­ne en accueil­lant Vald, Zola et le jeune groupe Columbine. Une incli­na­tion pour le hip-hop qui tra­verse aus­si la fron­tière belge avec la rappeuse Blu Samu, et la Manche avec la Lon­doni­enne Flo­hio, récem­ment enten­due sur le titre “Wealth” de Mod­e­se­lek­tor. Dans un reg­istre plus rock, les anglais d’Idles seront de la par­tie, un an après la sor­tie de leur album Joy as an Act of Resis­tance. Ils seront suiv­is par le groupe Hol­landais Altın Gün, inspiré par le rock psy­chédélique turc des années 70. Le fes­ti­val pour­suit égale­ment sa tra­jec­toire élec­tron­ique avec la tech­no nerveuse de Miley Seri­ous, la house lo-fi de Leon Vyne­hall et celle tein­tée de jazz de Folam­our. Pour les ama­teurs de sonorités plus douces et sen­suelles, il fau­dra compter sur la princesse soul Erykah Badu, les ryth­miques chaloupées de Johan Papa­con­stan­ti­no, ou sur le dis­co ensoleil­lé du duo Nu Guinea. Un line-up qui devrait attir­er une foule de fes­ti­va­liers au Bois de Vin­cennes. Vers une nou­velle tem­pête, vingt ans après celle de 1999 ?

(Vis­ité 311 fois)