Capture d'Ă©cran YouTube

👀 L’éPOPée Verte, ce court docu sur la nouvelle scène stéphanoise

L’éPOPĂ©e Verte est un doc­u­men­taire de 28 min­utes con­sacrĂ© Ă  la nou­velle gĂ©nĂ©ra­tion d’artistes stĂ©phanois. Ă€ tra­vers les inter­views des artistes et des acteurs qui ont fait cette scène, ce docu est une belle let­tre d’amour Ă  Saint-Etienne. 

“L’i­den­tité qui est la plus vraie, c’est celle d’être Stéph’, Stéphanois. Les gens ne peu­vent pas com­pren­dre dans d’autres villes.”

Ter­renoire, Zed Yun Pavarot­ti, Fils Cara, La Belle Vie ou encore Cœur : tous ces artistes témoignent de la vital­ité de la nou­velle scène stéphanoise dans L’éPOPée Verte. Pro­duit par la salle de concerts/studios de pro­duc­tion Le Fil et par l’a­gence audio­vi­suelle AUUNA, L’éPOPée Verte était à l’o­rig­ine une soirée spé­ciale dédiée à Saint-Étienne, cen­sée se dérouler à Paris en octo­bre. Avec les annu­la­tions, les Stéphanois se sont tous retrou­vés dans leur ville d’o­rig­ine, pour un con­cert à domi­cile qui a fait naître ce doc­u­men­taire sur leur musique : “Le foot, ça ne suf­fit plus ; la mine, ça fait longtemps que c’est ter­miné, donc il va fal­loir qu’on se racon­te quelque chose d’autre.”

 

Ă€ lire Ă©galement
Dans un docu, l’histoire du succès fou du label Roche Musique

 

Au long des 28 min­utes de ce doc­u­men­taire, ces artistes déclar­ent leur amour à la ville qui les a vu grandir. À tra­vers leurs por­traits et leurs inter­views, L’éPOPée Verte explique toute l’in­flu­ence que la ville a pu avoir sur leur musique, du car­ac­tère de ses habi­tants jusqu’aux lim­ites dues à sa taille, qui a aus­si pu faire naître le besoin de fuite chez cer­tains d’en­tre eux. On ressent surtout la volon­té chez ces artistes d’être les ambas­sadeurs de leur ville : “L’i­den­tité la plus vraie, c’est celle d’être Stéph’, Stéphanois. Les gens ne peu­vent pas com­pren­dre dans d’autres villes.”

Par ailleurs, ce doc­u­men­taire dresse un panora­ma plus général des dif­fi­cultés d’être musi­cien en 2021, au-delà du seul cadre de Saint-Étienne. Les artistes y expliquent leur ressen­ti sur la pandémie, sur les dif­fi­cultés tra­ver­sées, qu’elles soient finan­cières ou psy­chologiques à cause de l’en­fer­me­ment et de l’im­pos­si­bil­ité de se pro­duire en con­cert. Leur point de vue met en per­spec­tive les défis qui atten­dent le secteur cul­turel avec le déconfinement.

Ă©POPĂ©e Verte

©Mar­tin Colombet

Ă©POPĂ©e Verte

©Mar­tin Colombet

(Vis­itĂ© 545 fois)