© Disney

Les chansons Disney reprises en mode hip-hop lo-fi

Le 18 mars, Dis­ney pub­li­ait un album auquel on ne s’attendait pas : des repris­es de chan­sons de leurs dessins ani­més façon hip-hop lo-fi. De quoi surfer sur le suc­cès du genre, tout en étant cohérent avec leur esthétique.

Impos­si­ble de pass­er à côté du lo-fi hip-hop. Hérité des beats de Nujabes ou J Dil­la, le genre est par­ti­c­ulière­ment pop­u­laire grâce à ses nom­breuses radios dédiées sur YouTube. La recette est sim­ple : un beat hip-hop chill (70–90 bpm), accom­pa­g­né de quelques accords jazzy, saupoudré de sons un peu rétro (un grésille­ment de vinyle, un bruit de vieille radio, etc.). Cen­sé aider à la relax­ation et aider à le pro­duc­tiv­ité, le genre est désor­mais pop­u­laire au point d’attirer l’attention de Dis­ney. La firme améri­caine a ain­si décidé de crois­er le genre avec les chan­sons qui ont fait le suc­cès de ses dessins ani­més. De là naît ce pro­jet éton­nant : l’album Lofi Min­nie : Focus, paru le 18 mars sur les plate­formes de streaming.

À lire également
Fan de Star Wars ? Le compositeur de The Mandalorian lance sa propre station de radio

Sup­posé­ment sous la cura­tion de Min­nie Mouse, le disque réu­nit plusieurs musi­ciens habitués du lo-fi pour des repris­es de 10 titres célèbres. « Sous L’Océan », « Haku­na Mata­ta », « Ce Rêve Bleu », « Je Suis Ton Ami », ce sont de grands clas­siques qui sont ain­si réar­rangés pour servir d’ambiance sonore déten­due. Si cela peut sur­pren­dre, le pro­jet fait sens. L’univers du hip-hop lo-fi est déjà nour­ri de l’univers du dessin ani­mé. La radio la plus pop­u­laire sur YouTube, nom­mée Lo-Fi Girl, est ain­si accom­pa­g­née d’une image d’une étu­di­ante dess­inée façon ani­me japon­ais (bien que le décor der­rière elle soit le quarti­er lyon­nais de la Croix-Rousse). Une image dont Dis­ney s’est d’ailleurs directe­ment inspiré pour sa pro­pre pochette. Plus large­ment, le lo-fi se base sur un imag­i­naire de bien-être, de « whole­some », com­pat­i­ble avec l’univers voulu par Disney.

L’entreprise explique ain­si dans un com­mu­niqué à la BBC : « Ce qui nous a attiré avec le lo-fi, c’est la pos­si­bil­ité de réimag­in­er nos chan­sons d’une façon totale­ment dif­férente, qui com­bine les effets apaisants du lo-fi avec l’émerveillement et la nos­tal­gie que pro­pose Dis­ney. L’un comme l’autre sont une grande source de récon­fort, donc c’est une com­bi­nai­son par­faite ». Oppor­tuniste, mais malin.

(Vis­ité 499 fois)