Skip to main content
Tweet d'Erykah Badu
17 mars 2021

🌍 Les NFTs sont en train d’envahir le monde de la musique

par Antoine Barsacq

C’est la ruĂ©e vers l’or des NFTs depuis la fin de l’annĂ©e 2020 et tout va trĂšs vite. Les artistes musicaux sont de plus en plus nombreux Ă  mettre aux enchĂšres leurs Ɠuvres digitales sous cette forme. Effet de mode ou nouveau marchĂ© pour le monde de la musique ?

« NFT, for your vanity, computers never sleep, it’s verified, it’s guaranteed » chante une voix robotique sur le nouveau track d’Elon Musk intitulĂ© « NFT ». Dans sa chanson, le milliardaire vante cette technologie de 2017 issue de la blockchain, le NFT, pour « Non-Fungible Token » : un nouvel Ă©crin numĂ©rique qui permet de vendre des objets digitaux en garantissant leur authenticitĂ© et leur singularitĂ©, le tout en utilisant la cryptomonnaie. Pour faire simple, et comme on l’Ă©crivait dans un prĂ©cĂ©dent article, le NFT est comme une sorte de certificat numĂ©rique d’authenticitĂ© car un NFT est unique. Un fichier numĂ©rique, par nature, peut ĂȘtre aisĂ©ment copiĂ© et distribuĂ© instantanĂ©ment, il ne peut pas ĂȘtre rare. En achetant un NFT, l’acheteur a la preuve de sa propriĂ©tĂ© et de son origine, il sait qu’il n’a jamais Ă©tĂ© dupliquĂ© et qu’il possĂšde le seul exemplaire de tout le Web car chaque jeton a ses propres identitĂ©, authenticitĂ© et traçabilitĂ©.

 

À lire Ă©galement
Aphex Twin a mis aux enchùres une Ɠuvre d’art en NFT. Mais c’est quoi au juste ?

 

Aujourd’hui, ces jetons sont en train de complĂštement transformer le monde de l’art numĂ©rique, et avec lui, celui de la musique.

En effet, on assiste actuellement Ă  une vĂ©ritable ruĂ©e vers l’or. Depuis la fin des annĂ©es 2020, les NFTs pullulent dans la musique et les chiffres des ventes aux enchĂšres de ces objets donnent le tournis : 5,5 millions de dollars pour une Ɠuvre de Grimes en fĂ©vrier, 800 000$ pour Steve Aoki la semaine derniĂšre et 128 000$ pour Aphex Twin pas plus tard qu’hier. L’artiste techno de Detroit Jimmy Edgar a Ă©galement mis aux enchĂšres une Ɠuvre 3D accompagnĂ©e d’un nouveau track et, jusqu’Ă  ce soir, le nouveau clip de Boys Noize Ă©tait uniquement disponible en avant-premiĂšre comme NFT. Post Malone, trĂšs impliquĂ© dans la tendance, va mĂȘme mettre en vente des tokens permettant d’accĂ©der Ă  des expĂ©riences exclusives comme des accĂšs en backstages. Hier cantonnĂ©s Ă  la collection d’objets numĂ©riques un peu dĂ©biles comme les Cryptokitties, les NFTs partent aujourd’hui Ă  la conquĂȘte de l’industrie musicale.

 

NFT

L’Ɠuvre d’art digitale mise en vente par Aphex Twin et Weirdcore

Mode éphémÚre ou nouveau marché pour la musique ?

On le sait, la crise du disque a rĂ©orientĂ© le modĂšle de revenus de l’industrie musicale. Avec les ventes de disques qui se sont effondrĂ©es, les artistes ont dĂ» se replier sur la musique live, pendant que les plateformes de streaming, bien qu’elles soient devenues le mode principal de consommation de la musique, ne rĂ©munĂšrent toujours pas Ă©quitablement les musiciens. La pandĂ©mie a confrontĂ© ce dernier modĂšle Ă©conomique face Ă  ses dĂ©fauts, et l’impossibilitĂ© de tourner a poussĂ© les artistes Ă  trouver d’autres sources de revenus. Bonjour les NFTs. Logique, puisqu’ils sont immĂ©diatement rentables ; il s’agit ni plus ni moins d’une transaction de vente classique mais numĂ©rique, comme l’Ă©quivalent d’une vente d’un vinyle numĂ©rotĂ© directement Ă  un acheteur… Enfin, presque directement. En effet, la mise en vente de tokens demande de passer par un intermĂ©diaire, des plateformes de vente en ligne comme OpenSea qui, elle, ne touche que 2,5% de commission sur les ventes. Ou Foundation, celle oĂč se dĂ©roulait l’enchĂšre pour l’Ɠuvre d’Aphex Twin notamment.

La plateforme d’enchĂšres de NFTs Foundation

NĂ©anmoins, cette ruĂ©e vers l’or laisse prĂ©sager une bulle spĂ©culative et une implosion du marchĂ©. Avec une croissance de 299% sur 2020 et certains crypto-traders qui rĂ©alisent plus de 1 000% de bĂ©nĂ©fices sur leurs ventes de NFTs selon une Ă©tude du site NonFungible, on se demande combien de temps le secteur pourra tenir Ă  ce rythme. Non pas que l’effondrement du marchĂ© signifierait la fin des NFTs, bien sĂ»r, mais Ă  terme, on pourrait s’attendre Ă  ce que les prix baissent et que le phĂ©nomĂšne s’intĂšgre au sein de l’industrie musicale comme un simple outil supplĂ©mentaire, et peut-ĂȘtre une vĂ©ritable solution pĂ©renne de vendre de la musique ou des objets connexes. Ainsi, on pourrait voir les labels sortir des albums ou clips de leurs artistes en NFT, ou des festivals vendre leur propre merch : les possibilitĂ©s sont bien plus diverses, comme le dĂ©taille Nadya Ivanova, directrice de la filiale indĂ©pendante de BNP-Paribas spĂ©cialisĂ©e dans la recherche autour de l’économie virtuelle, pour Le Monde : « Ce qui est important avec les NFT, c’est qu’ils contiennent Ă©normĂ©ment de mĂ©tadonnĂ©es, d’informations visibles publiquement : leur propriĂ©taire, leur crĂ©ateur, leur date de crĂ©ation ou toutes les transactions liĂ©es Ă  cet Ă©lĂ©ment. Cela crĂ©e leur authenticitĂ©. Nous pourrions comparer un NFT Ă  un certificat numĂ©rique, qui atteste que vous en ĂȘtes le propriĂ©taire ; et lorsque vous ĂȘtes en mesure de prouver que vous ĂȘtes le propriĂ©taire d’un bien, vous pouvez faire beaucoup de choses. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JIMMY (@jimmyedgar)

Visited 150 times, 1 visit(s) today