Skip to main content
Bubs (©@jhmmitchell) / Eklose (©@loradize) / Earl Nest (©Coni Photography) / Midnight Totem (©David Boschet)
28 avril 2023

Les producteurs les plus chauds de ta région : 7 projets à suivre à Rennes

par Emma Grandjean

Dans ce premier épisode de cette -longue?- série de découvertes auditives à travers la France, on vous partage pas moins de sept productrices et producteurs de musique électronique qui nous viennent de Rennes. 

Troisième sur le podium 2023 des villes où il fait le plus bon vivre, Rennes est également une terre musicale, fertile de collectifs en tout genre et un haut lieu de rave party (évidemment, nous sommes en Bretagne). D’ailleurs, c’est bien cette capitale bretonne qui possède à son patrimoine DJ Netik : le DJ français le plus titré dans les compétitions internationales -rien que ça. À travers la géante scène électronique que propose la ville rouge, on vous a déniché sept productrices et producteurs qui nous ont fait ouvrir les oreilles et fermer la bouche. Alors de l’acid techno à la disco house, vous êtes servis. 

 

Bubs

« De la disco à la house en passant par l’italo-disco ». Bubs, c’est un concentré de bonnes summer vibes courant après le groove et qui nous en offre une belle fournée. Le DJ et producteur rennais, accompagné de sa moustache inséparable, communique à travers son énergie contagieuse, cocktail de sonorités 80’s, escortées par ses influences de French Touch. Après quelques années derrière les platines, il passe à la production de morceaux et s’envole pour Los Angeles afin de se former au mieux, avant de revenir dans la préfecture bretonne. Sorti en septembre dernier, son EP La Belle Vie ouvre les portes à son univers radieux naviguant entre disco et house dans des tracks ardents. Depuis, il s’est petit à petit tourné vers le côté solaire et tapageur de l’italo disco : une nouvelle direction qui s’immiscera lentement dans ses futures compositions.

Midnight Totem

En pleine pandémie, Morgann, 35 ans, découvre sa passion pour la composition en s’essayant à la MAO. Depuis, avec son projet Midnight Totem et en autodidacte, la productrice se complaît dans une musique électronique ardue et consonante. Elle y mêle electronica et ambient dans une marée auditive profonde aux pincées de breakbeat et de UK bass. Prolifique en ayant déjà deux albums à son actif et en étant résidente chez Electro Lab, Midnight Totem a également pris part à mÅngata, un projet combinant danse et art sonore à travers un live audiovisuel performatif.

Earl Nest

Originaire de Dinan, Charles Genestoux s’est installé à Rennes pour ses études, alors bercé au rock et au punk. Mais le multi-instrumentiste découvre l’univers de la musique électronique à son arrivée dans la Ville Rouge et en tombe amoureux. Depuis, le producteur devenu Earl Nest s’est emparé de la drum & bass, de la coldwave et de l’electronica en gardant tout de même son essence rock pour en faire un mélange foudroyant. En plus des loops de sa basse et de ses machines à rythmes, il ajoute un chant sincère. Inspiré par Rone ou encore Gorillaz, il reste avant tout un artiste live, fédérateur autour de son énergie sensible et audacieuse.

 

DJ Psychiatre

DJ Psychiatre constitue l’alter égo musical de Sylvain Creton, réellement psychiatre au quotidien. Pendant le confinement, il développe son engouement pour le mix en apprenant sur Internet et le partage sur Twitch. Il y dévoile alors des heures et des heures de mix, tous genres confondus, en s’inspirant toutefois de la house et la deep house du début des années 2000. Mais il ne s’arrêtera pas à ces lives. DJ Psychiatre passe alors derrière les platines de plusieurs soirées rennaises mais également à la production. Après quelques EP de house profonde et hypnotique, le Rennais sort ce 31 mars, un nouveau projet Enter The Chill Zone, où se rassemblent cinq morceaux mélancoliques et songeurs de trip-hop et de house downtempo.

Eklose

DJ et productrice, Eklose est la co-fondatrice d’Elemento Records, un label rennais et collectif à 99,9 % féminin, militant pour l’égalité femmes-hommes où elle est aussi résidente. Tombée en amour du dancefloor lors d’un set de The Hacker alors qu’elle était encore au lycée, elle se lance dans l’électro et se détermine à défricher la scène techno et hard dance. Mais dans ses sets, on peut également voir ses penchants pour la rave, l’acid, le breakbeat, la trance… La Bretonne sert à travers sa musique un shot surpuissant nous faisant sauter -et transpirer. Depuis quelques temps, la DJ est passée à la production : dans ses morceaux, on retrouve encore une liberté où Eklose s’affranchit des règles pour dévoiler son expression artistique saccadée.

 

Teokad

Arrivé à Rennes à 18 ans après une enfance brestoise, Teokad s’est plongé dans la techno et la trance, pour ne plus jamais les quitter. Et pour avoir un rôle davantage important dans l’écosystème électro, il a co-fondé Mikrokosm, collectif rennais, mais également -et plus récemment-, son propre label : Error 303 Records. Avec son acid enervé et ses sons de rave music, il libère des électrons grondants et tumultueux pour un instant déchaîné puis frénétique. À travers son dernier EP Rave36 et plus particulièrement son titre « Rave Master », Teokad poursuit son odyssée tonitruante dans une secousse immodérée.

Yann Polewka

Sans doute le plus connu parmi cette sélection : DJ, producteur, tête pensante de TXTR Recordings et fondateur d’Organisme Texture, Yann Polewka possède un long CV encore en train de s’écrire. Poursuivant ses recherches sonores adroites de house, deep house et techno, il ne cesse de partager au compte-gouttes des tracks euphoriques mais également d’en proposer des vinyles ou de les offrir en live lors des nombreuses soirées qu’il organise. Dans ses morceaux, Yann Polewka module parfois vers des rythmes disco ou hip-hop (U.F.O) mais reste sans aucun doute dans sa puissante dynamique de house, dont il est éperdument fou.

 

À lire également : 🎪 Bars en Trans, le guide indispensable des meilleurs bars de Rennes
Visited 51 times, 1 visit(s) today