©DEZO HOFFMANN/REX/Shutterstock

Les Rolling Stones sortent leur premier morceau en 8 ans

par Tsugi

Dans la nuit du 23 avril, les Rolling Stones ont dévoilé un nou­veau morceau inédit, “Liv­ing In A Ghost Town”, enreg­istré avant le con­fine­ment. Un titre réson­nant avec l’ac­tu­al­ité, tein­té de blues et de dub.

Les Rolling Stones ont encore des choses à dire. Le 23 avril, le groupe sor­tait son pre­mier morceau orig­i­nal depuis 2012, “Liv­ing In A Ghost Town”. Si son titre (lit­térale­ment : “Vivant dans une ville fan­tôme”) sem­ble totale­ment d’ac­tu­al­ité, il a pour­tant été enreg­istré en févri­er 2019, en pré­pa­ra­tion d’un futur album. Les paroles ont néan­moins été retra­vail­lées pour mieux coller à l’ac­tu­al­ité. “C’é­tait écrit pour par­ler d’un lieu qui était plein de vie et qui en est aujour­d’hui privéracon­te le chanteur Mick Jag­ger à Apple Music. Dans la ver­sion finale, on peut ain­si l’en­ten­dre chanter : “La vie était si belle/Puis nous nous sommes retrou­vés enfer­més (…) Telle­ment de temps à perdre/À juste regarder mon télé­phone (…) Faites que cela finisse, ne plus être enfer­més dans un monde sans fin”. Le clip ren­force cette lec­ture, fil­mant les rues et le métro de plusieurs grandes villes (Lon­dres, Toron­to, Los Ange­les, Kyoto, Cape Town, Mar­gate et Oslo) absol­u­ment déserts.

Mal­gré leur âge avancé (les qua­tre mem­bres des Rolling Stones ont entre 72 et 78 ans), les musi­ciens livrent un titre solide. Si on n’at­teint pas le niveau de leurs plus grands tubes, la voix de Jag­ger est tou­jours pleine d’én­ergie, et le mélange de blues et dub fonc­tionne très bien. Avec son titre, ces influ­ences jamaï­caines (déjà vues chez Mick Jag­ger au sein du super­groupe Super Heavy, au côté de Dami­an Mar­ley ; ou chez Kei­th Richards qui pos­sède une vil­la à Ocho Rios) et les touch­es de cuiv­res, il rap­pelle un clas­sique du ska : “Ghost Town” des Spe­cials, paru en 1981. Un titre lui aus­si d’actualité.

On avait déjà pu voir les vieux rock­ers à l’oc­ca­sion de One World : Togeth­er At Home, grand show car­i­tatif filmé cha­cun chez soi, organ­isé par Lady Gaga avec le sou­tien de l’OMS. Les Stones avaient alors joué leur clas­sique, “You Can’t Always Get What You Want”. Les pio­nniers du rock anglais n’ont pas sor­ti d’al­bum stu­dio depuis 2005, à l’ex­cep­tion de Blue And Lone­some, album de repris­es de chan­sons blues sor­ti en 2016. Selon Jag­ger, la créa­tion du prochain disque prend du temps par envie d’en faire un disque pas seule­ment bon, mais excel­lent. Con­finé en France dans le château de Touraine, il a tout le temps de tra­vailler ses chansons.

(Vis­ité 545 fois)