Les trolls russes s’en prennent à Daft Punk, David Guetta ou Tiësto

Un groupe de trolls russ­es a ten­té de matra­quer une pro­pa­gande pro-Poutine sur de nom­breux réseaux soci­aux. Par­mi leurs cibles, on trou­verait les comptes de musi­ciens élec­tron­iques très suiv­is comme Daft Punk ou David Guet­ta.

La guerre de l’information passe aus­si par la musique. Pour dif­fuser sa pro­pa­gande, le gou­verne­ment russe use d’une méth­ode désor­mais bien con­nue : entretenir clan­des­tine­ment des “usines de trolls”, soit des cen­taines de faux pro­fils sur les réseaux soci­aux. Ceux-ci vont ensuite par­a­siter les dis­cus­sions partout où ils le peu­vent, notam­ment pour ali­menter la dés­in­for­ma­tion con­cer­nant l’invasion en Ukraine. Comme l’ex­plique le Guardian, le gou­verne­ment bri­tan­nique a iden­ti­fié l’une d’elles à St Peters­bourg, soupçon­née d’être liée à Evgueni Prigo­jine. Ce très proche de Pou­tine dirige l’Internet Research Agency, organ­isme de pro­pa­gande der­rière de nom­breuses opéra­tions de dés­in­for­ma­tion russes.

À lire également
Soutien à l’Ukraine : de nouvelles initiatives solidaires à suivre

Cette “usine” aurait ain­si prin­ci­pale­ment agi sur Tik­Tok, Insta­gram et YouTube. Jouons l’ef­fi­cac­ité pour plus de ren­de­ment. Les trolls ten­tent d’y manip­uler des sondages, et investis­sent les sec­tions de com­men­taires sur les pro­fils de dirigeants poli­tiques ou de médias… Mais aus­si d’artistes. Tou­jours selon le Guardian, les pro­fils d’artistes européens comme Daft Punk, David Guet­ta, Tiës­to ou Ramm­stein auraient ain­si été ciblés. Ser­vant ain­si, mal­gré eux, de sup­ports de dés­in­for­ma­tion (bien qu’il soit dif­fi­cile de retrou­ver ces mes­sages, désor­mais). Par ailleurs, des influ­enceur sur Tik­Tok auraient été approchés pour relay­er cette pro­pa­gande. Par mesure de sécu­rité, le gou­verne­ment bri­tan­nique n’a pas don­né plus de détails sur les comptes con­cernés. Dans tous les cas, mieux vaut tou­jours rester sur ses gardes.

(Vis­ité 1 780 fois)