Dylan Dylan, u.r.trax, Marina Trench, Romane Santarelli © Mathieu Zazzo

🗞 Dylan Dylan, u.r.trax, Marina Trench, Romane Santarelli, le Tsugi 150 est dispo !

Tsu­gi 150 : Dylan Dylan, u.r.trax, Mari­na Trench, Romane Santarel­li : Élec­tro, le monde d’aprùs

150. À la lec­ture de ce chiffre en haut de cette cou­ver­ture, je me sou­viens du chemin escarpé, creusé d’ornières, qu’il a fal­lu par­courir pour arriv­er à align­er avec une pas­sion jamais démentie ces numéros de Tsu­gi. Je pense à ces onze per­son­nes qui, à l’été 2007, ont réuni les bases financières pour démarrer le pro­jet, et je pense aus­si à celles qui nous ont rejoints en cours d’aventure. Elles se reconnaîtront. Je pense à cette fête de lance­ment dan­tesque en octo­bre de la même année dans une Loco­mo­tive qui ne s’appelait pas encore La Machine. Je pense à l’ensemble de nos pigistes jour­nal­istes et pho­tographes à la fidélité et à la patience à toute épreuve. On a quand même réduit les délais de paiement non ? Mer­ci Arnaud. Je pense à Reg­gae Vibes, le sec­ond bébé que nous avions enfanté. Je pense bien sûr à Serge, mag­a­zine inventé avec ce cher Didi­er Var­rod, dont le succès cri­tique et l’écho médiatique ont été, hélas, pro­por­tion­nels à son échec pub­lic. Je pense au Tra­ben­do. Un jour­nal qui dirige une salle de con­cert ? Cer­taine­ment inédit. Je pense à Tsugi.fr et à ses réseaux soci­aux (de MySpace à Insta­gram, quelle affaire !) propulsés par Math­ias Riquier et que Clémence Meu­nier a bril­lam­ment con­tribué à développer. Je pense à tous les indis­pens­ables sta­giaires qui nous ont accompagnés. Je pense à nos anciens et présents « pub­li­cistes », essen­tiels mais jamais intrusifs. Je pense au Paris 2000, lieu d’improbables agapes, où Antoine Dabrows­ki nous a pro­posé l’idée un peu folle de la for­mi­da­ble Tsu­gi Radio à l’ascension aujourd’hui con­tin­ue et à ses ani­ma­teurs surmotivés (hel­lo Jean Fro­mageau !). Sky is the lim­it ! Je pense à ces mille et un pro­jets qui sont venus nour­rir notre activité au fil du temps, dont évidemment les pages musiques de Libération le same­di, que nous gérons main­tenant depuis 2015. Je pense à Franck Annese et So Press, qui nous a accueil­lis les bras et les oreilles ouvertes sans chercher à mod­i­fi­er notre précieux ADN. Je pense à mes chers Alex­is, Arnaud, Benoît, Xavier, com­pagnons de route au quo­ti­di­en, qui doivent sup­port­er ma pas­sion pour l’OM et mes bor­bo­rygmes pas tou­jours intel­li­gi­bles. Je pense à ce numéro dont la cou­ver­ture sym­bol­ise par­faite­ment une ligne éditoriale qui a pris en compte les coups de cƓur plutôt que les coups de fric. Je pense enfin à demain.

Patrice Bar­dot

SOMMAIRE

Tsugi 150

  • Dossier : Les 4 fan­tas­tiques : Mari­na Trench,
    u.r.trax,
    Romane Santarel­li, Dylan Dylan
  • La pas­sion de
  • Les inspi­ra­tions de Miel de Montagne
  • Inter­view : Cha­ton
  • GĂ©nĂ©ra­tion afrobeats
  • Le renou­veau de la new wave allemande
  • Elec­tribe 101 : À la recherche du chef-d’Ɠuvre perdu
  • La BO des BD
  • Angelin Pre­jlo­caj : Choré­graphe des sons
  • Brain Per­for­mance Mix
  • La gar­di­enne du tem­ple Miri­am Linna 
  • C’é­tait la blog house
  • Disque du mois : Toro y Moi
  • Le dĂ©bat : Lykke Li
  • Une nuit avec Bleu Tou­can

 

 

Commandez le mag

(Vis­itĂ© 461 fois)