L’Espace B contraint à la fermeture administrative

Le rideau est bais­sé et le restera pen­dant au moins un mois. La Pré­fec­ture de Police a ordon­né une fer­me­ture admin­is­tra­tive de l’E­space B (Paris 19), liée à des prob­lèmes de sécu­rité de la salle, au moins jusqu’au 26 août.

Depuis plusieurs années, à quelques enjam­bées du parc de La Vil­lette, l’E­space B (ou “Espace Berbère”, c’est selon) cache bien son jeu. Der­rière ses allures de bar de quarti­er et ses faux airs de resto ital­ien il abrite, dans sa grande salle à l’ar­rière, des con­certs under­ground archi-variés : de la syn­th­pop à électro-rock, du hip-hop au grunge en pas­sant par la chill­wave. C’est avec“tristesse et frus­tra­tion” que l’équipe de l’E­space B a annon­cé la fer­me­ture admin­is­tra­tive sur ses réseaux soci­aux. Suite à de récents con­trôles, plusieurs travaux d’amé­nage­ment avaient été réal­isés pour met­tre la salle aux normes et respecter les con­di­tions de sécu­rité… “Mais il sem­blerait que ça ne soit pas suff­isant” pré­cise le mes­sage plein de regrets posté sur leur page Face­book. Les con­certs prévus jusqu’au 26 août ont dû être annulés : il fau­dra faire sans le trio noise/hardcore de San Fran­cis­co Loma Pri­eta ‑pour ce qui devait être leur seule date française- ou Black­lis­ters. Exit le garage-rock aus­tralien des Dz Deathrays, de Hock­ey Dad et de These New South Whales. La team de l’E­space B met tout en oeu­vre pour les repro­gram­mer dans d’autres salles parisi­ennes. Rassurez-vous, la soirée rock indé prévue pour ven­dre­di avec Kim­ber­ly, Ver­so­lo et P.I.P. aura lieu à La Pointe Lafayette.

De nou­veaux travaux vont être réal­isés, pour que l’E­space B puisse revenir tou­jours plus fort à la fin de l’été. La team l’an­nonce espère que cette fer­me­ture ne sera que de courte durée : “Nous allons nous bat­tre pour con­tin­uer à vous pro­pos­er une belle pro­gram­ma­tion rue Bar­banè­gre !” Nous voilà ras­surés.

(Vis­ité 1 303 fois)