Martin Shkreli condamné à sept ans de prison

On n’est pas du genre à se réjouir du mal­heur des autres, mais quand même : Mar­tin Shkre­li, aka “l’homme le plus détesté d’Amérique”, a été con­damné à sept ans de prison pour fraude. Pour rap­pel, c’est ce char­mant entre­pre­neur phar­ma­ceu­tique de 34 ans qui avait fait explos­er le prix d’un médica­ment con­tre le sida (le Dara­prim, qui était passé de 13,5 dol­lars à 750 dol­lars la pilule). Puis, il s’était procuré, pour 2 mil­lions de dol­lars selon l’intéressé, l’unique copie de l’album du Wu-Tang Once Upon A Time In Shaolin, menaçant de le détru­ire, de le ven­dre sur eBay et s’attirant les foudres de Ghost­face Kil­lah — il a égale­ment acheté un disque jamais sor­ti de Lil Wayne, Tha Carter V. Deux biens qui pour­raient être sai­sis par la jus­tice améri­caine pour “l’aider” à rem­bours­er les 7,36 mil­lions de dol­lars d’amende qu’il va devoir pay­er en plus de cette peine de prison.

Pen­dant le procès, l’avocat de Mar­tin Shkre­li avait con­fié aux jour­nal­istes qu’il avait par­fois envie de “met­tre [son] poing dans la fig­ure de [son] client”, tant Mar­tin Shkre­li lui com­pli­quait la tâche à force de remar­ques cyniques, sourires nar­quois et provo­ca­tions sur les réseaux soci­aux. Twit­ter a s’ailleurs sus­pendu son compte aux 200.000 fol­low­ers début 2017 après que Shkre­li a harcelé une jour­nal­iste… Et son nou­veau compte @samthemantp, qu’il a beau­coup util­isé pen­dant le procès, sem­ble avoir été égale­ment sus­pendu. Mar­tin, si tu nous lis, partage cet album du Wu-Tang une bonne fois pour toute, ton kar­ma en a besoin !

(Vis­ité 1 893 fois)