Max Cooper annonce son nouvel EP avec un morceau deep et tribal, “Stacked Moments”

Fin 2016, Max Coop­er dévoilait un excel­lent album con­ceptuel, Emer­gence, illus­trant en musique le développe­ment de l’univers et de l’humanité. Le long-format con­nais­sait un nou­veau souf­fle avec son édi­tion remixée, sor­tie en mars de cette année, avec notam­ment les relec­tures de Chris­t­ian Löf­flerVes­sels, Patrice Baümel ou encore John Teja­da. Le pro­duc­teur et ancien doc­teur en géné­tique pour­suiv­ait le tra­vail amor­cé sur son album — à savoir mélanger musique et sci­ences — fin mai, avec un nou­v­el EPChro­mosaccom­pa­g­né de trois vidéos psyché-scientifiques. Aujour­d’hui, Max Coop­er per­sévère dans cette explo­ration avec sa prochaine sor­tie, l’EP World Pass­ing By, prévue le 24 novem­bre sur son label Mesh.

Comme dans beau­coup de mes pro­jets, le monde naturel et sa struc­ture four­nissent toute l’in­spi­ra­tion néces­saire”, révèle le pro­duc­teur. Cette fois-ci, c’est à la dimen­sion tem­porelle qu’il s’in­téresse : “Je me demandais si notre expéri­ence du temps pou­vait être expliquée.”

En atten­dant la vidéo réal­isée en col­lab­o­ra­tion avec l’artiste Kevin McGlough­lin illus­trant ses recherch­es, Max Coop­er vient de révéler aujour­d’hui le pre­mier extrait de World Pass­ing By, “Stacked Moments”. Deep et pro­gres­sive, la ligne de basse du morceau est agré­men­tée d’une myr­i­ade de sonorités, entre des nappes syn­thé­tiques pesantes et des per­cus­sions addi­tion­nelles, ren­dant le tout presque trib­al, et emmenant alors l’au­di­teur vers une apogée tumultueuse.

Et comme une bonne nou­velle n’ar­rive pas seule, Max Coop­er vient aus­si d’an­non­cer une tournée européenne et sera de pas­sage le 7 novem­bre à La Gaîté Lyrique, à Paris , le 10 à la Palo­ma, à Nîmes, le 11 au Rocher de Palmer à Bor­deaux et le 12 au Sucre à Lyon.

(Vis­ité 799 fois)