extrait de la pochette de "Memory Streams", de Portico Quartet

Memory Streams” : le cinquième album doux et jazzy de Portico Quartet

Après avoir fait l’u­na­nim­ité cet été à Dour, le groupe anglais Por­ti­co Quar­tet livre un cinquième album tout en déli­catesse. À mi-chemin entre jazz, ambi­ent et influ­ences world, Mem­o­ry Streams (Gond­wana Records) étend encore davan­tage la palette musi­cale du groupe. Le quar­tet, créé il y a bien­tôt 12 ans, avait déjà dévoilé le mois dernier le clip live de “Off­set” : un con­cert planant ou s’in­vi­tent les rayons lumineux de la pochette de l’al­bum.

Mem­o­ry Streams reste dans la lignée de leurs albums précé­dents avec un esprit jazz, et le groupe explore à nou­veau de nom­breux hori­zons musi­caux, entre bat­terie, cuiv­res, con­tre­basse et hang drum. Ce dernier est l’in­stru­ment fétiche du groupe : une per­cus­sion aux sonorités étouf­fées, douces et enivrantes qui se joue à l’o­rig­ine avec les mains — mais que Keir Vine se plaît à jouer à sa facon : avec des baguettes.

Nous avons cher­ché à créer une musique avec une réelle tex­ture, de la matière et de l‘espace à l’intérieur. Quelque chose qui don­nait l’impression d’être vivant, réel et écla­tant”, explique Dun­can Bel­lamy, bat­teur du groupe. L’ex­pres­sion de cette vie et cette énergie se retrou­ve dans des morceaux comme “With, Beside, Against” : une ambiance pro­fonde instal­lée par un clavier, par moment destruc­turée par le tin­te­ment impul­sif des cym­bales. “Imme­di­ate­ly Vis­i­ble” s’en­gage avec une mélodie calme au hang et un dénoue­ment tout en enchevêtrement de rythmes. Le morceau “Dou­ble Helix”, quant à lui, est le plus long de l’al­bum, comme une com­plainte au sax­o­phone, et se con­clut en apothéose avec une ligne claire à la con­tre­basse et un rythme sec à la bat­terie.

Pour le pire ou le meilleur, je pense que nous avons tou­jours été un groupe plutôt isolé des autres. Nous ne nous sommes jamais vrai­ment sen­tis liés à aucune scène depuis le pre­mier jour où nous avons com­mencé à faire de la musique”, explique le bat­teur du groupe. Effec­tive­ment, la musique de Por­ti­co Quar­tet ne ren­tre pas dans aucune case déter­minée, mais c’est assuré­ment pour le meilleur.

Notez que les bri­tan­niques Jack Wyl­lie, Dun­can Bel­lamy, Milo Fitz­patrick et Keir Vine seront en con­cert à la Gaîté Lyrique le 23 octo­bre.

(Vis­ité 293 fois)