Skip to main content
2 février 2024

Mézigue, Lacchesi, Walter Astral… Les projets de la semaine

par Léa Crétal

Pas besoin de vous faire un dessin : qui dit vendredi dit sélection des projets de la semaine. On s’écoute ensemble les dernières sorties de Mézigue, Lacchesi, Kids Return, Everybody Trance, Daïda, Walter Astral et Mademoiselle Lou. 

 

Lacchesi – Based On A True Story LP

Le producteur parisien Lacchesi lâche ici un album techno palpitant, qui flirte avec le bruitisme. Mêlant sonorités industrielles et organiques, les morceaux ont été construits dans un souci de minimalisme, afin de laisser chaque track se révéler dans ce qu’il a de plus brut. Mention spéciale à ‘Night Shift In Space’ pour son atmosphère lancinante et inquiétante, qui invite à une profonde introspection. Âmes sensibles, s’abstenir. 

 

Kids Return – Lovers War 

Lovers War est une machine à remonter le temps. Dès les premières secondes de l’EP, les influences anglo-saxonnes de la pop californienne et du rock britannique nous (re)plongent dans les années 1960 et 70. Rythmes, mélodies, paroles… Tout nous ramène à cette époque, dont se rappellent les uns, et sur laquelle fantasment les autres. En plus de ce voyage musical temporel, Kids Return opère un double retour au passé avec une musique innocente, légère quasi naïve, qui réveille nos souvenirs d’enfants. Le duo donne envie de savourer le sentiment de nostalgie qui, loin d’être source de mélancolie, nous pousse à saisir encore plus le présent.


Everybody Trance – VARIOUS VOL.001

Pour sa toute première compilation, le collectif lyonnais Everybody Trance a misé sur un projet court et percutant. Le various est amorcé par Maelita et Kick21 avec un morceau voguant entre ambient et dark wave. La suite est assurée par l’acid-techno de Botwin, la trance de Gogo Gadgeto et Subsism, ainsi que la drum & bass d’Ekzander. Mais hop, après cinq tracks seulement, c’est déjà fini. Dommage. On se reprendrait bien un dose d’Everybody Trance… À quand la prochaine compil’?

Daïda – LA TRAVERSÉE

Embarquement immédiat à travers les confins du jazz électrique et progressif. Dans ce nouvel album, publié sur le label parisien Jazztronicz, la traversée musicale de Daïda prend des airs d’épopée, où s’entremêlent rythmiques frénétiques et mélodies planantes. Une proposition forte, comprenant à la fois des morceaux accessibles et d’autres plus expérimentaux, voire énigmatiques. En tout cas, le quintet réitère son talent pour aller et venir entre sonorités électriques et acoustiques, jazz, techno et rock.

Walter Astral – Jour

Pas besoin de substances hallucinogènes, le nouvel EP de Walter Astral, sorti sur le label ABBESS, se charge de nous mettre en transe. Avec Jour, les deux ‘druides’ dévoilent le premier volet de leur futur album, qui s’annonce à leur image, c’est-à-dire -complètement- perché. Oscillant entre rock psychédélique, pop et techno, les morceaux sont aussi mystiques que dansants. Un voyage musical aux vertus hypnotiques. 

 

Mademoiselle Lou – LES OMBRES

Le coup de coeur (perso) de la semaine revient à la chanteuse et rappeuse Mademoiselle Lou, pour son nouvel EP Les Ombres. La jeune artiste, révélée par son featuring avec Booba dans ‘Zénith‘, propose un combo gagnant qui a de quoi faire chavirer les auditeurs : une voix douce et sensuelle, des textes sensés et des prods très bouncy. Du miel pour les oreilles.

Mézigue – Qui existe

Qui d’autre que Mézigue pour titrer ‘Danser que sur le shit’ ou ‘Le forin dans le durum’? Expert des titres farfelus et de l’acid-house, l’énergumène de D.KO Records revient avec un troisième album, toujours aussi club-friendly. Bon, on dirait un peu un projet fourre-tout dans lequel il aurait intégré de manière hasardeuse 12 productions stockées sur son logiciel de prod’… Le manque apparent de fil rouge aurait pu nuire à la qualité d’un autre album. Mais ça reste Mézigue alors évidemment, ça claque.

Visited 523 times, 4 visit(s) today