Skip to main content
©Facebook de Molécule
3 février 2022

Molécule a enregistré son prochain projet dans un phare breton hanté

par Guillaume Monnier

Expert de la production musicale in situ, Molécule nous emmène avec lui dans un nouveau voyage acoustique à travers son nouveau projet. Destination la péninsule finistérienne en Bretagne et son phare maudit de Tévennec où le DJ a produit ce manifeste sonore, Tévennec qui sortira en édition limitée uniquement sur vinyle le 18 février prochain.

Tévennec

© Wikipedia Commons

Après un périple à bord d’un navire de pêche breton dans les eaux agitées de l’Atlantique Nord au 60°43′ nord, une expédition au Pôle Nord par -22,7°C et une halte au Portugal pour faire face aux immenses vagues de Nazaré, le producteur de musiques électroniques, Romain de La Haye alias Molécule s’est installé en mer bretonne, dans le phare de l’île de Tévennec, à qui il emprunte le nom pour ce projet. Décrite comme « l’enfer sur terre » par des légendes de marins bretons, des gardiens y seraient devenus fous, se donnant la mort ou décédant dans d’étranges circonstances. Du phare, on pourrait encore entendre les cris des marins perdus en mer de part et d’autres de ce rocher de Tévennec aussi lugubre que fascinant.

 

À lire également
Molécule repart enregistrer les sons de la nature à bord d’un voilier du Vendée Globe
🧠 Brain Performance Mix : le casque qui contrôle la machine par la pensée arrive sur scène

 

En respectant, les mêmes conditions in situ d’enregistrement que ses précédents projets, Molécule est resté cinq jours sur l’île composant ce manifeste sonore uniquement sur place. Tévennec sortira le 18 février 2022 et ne sera disponible que sur vinyle. Des exemplaires sont d’ores et déjà disponibles en précommande. À tous les éternels intrigués par les mythes et légendes de marins, cet album est déjà un indispensable de ce début d’année.

Visited 50 times, 1 visit(s) today