©Facebook de Molécule

Molécule a enregistré son prochain projet dans un phare breton hanté

Expert de la pro­duc­tion musi­cale in situ, Molécule nous emmène avec lui dans un nou­veau voy­age acous­tique à tra­vers son nou­veau pro­jet. Des­ti­na­tion la pénin­sule fin­istéri­enne en Bre­tagne et son phare mau­dit de Téven­nec où le DJ a pro­duit ce man­i­feste sonore, Téven­nec qui sor­ti­ra en édi­tion lim­itée unique­ment sur vinyle le 18 févri­er prochain.

Tévennec

© Wikipedia Commons

Après un périple à bord d’un navire de pêche bre­ton dans les eaux agitées de l’At­lan­tique Nord au 60°43′ nord, une expédi­tion au Pôle Nord par -22,7°C et une halte au Por­tu­gal pour faire face aux immenses vagues de Nazaré, le pro­duc­teur de musiques élec­tron­iques, Romain de La Haye alias Molécule s’est instal­lé en mer bre­tonne, dans le phare de l’île de Téven­nec, à qui il emprunte le nom pour ce pro­jet. Décrite comme “l’en­fer sur terre” par des légen­des de marins bre­tons, des gar­di­ens y seraient devenus fous, se don­nant la mort ou décé­dant dans d’é­tranges cir­con­stances. Du phare, on pour­rait encore enten­dre les cris des marins per­dus en mer de part et d’autres de ce rocher de Téven­nec aus­si lugubre que fascinant.

 

À lire également
Molécule repart enregistrer les sons de la nature à bord d’un voilier du Vendée Globe
🧠 Brain Performance Mix : le casque qui contrôle la machine par la pensée arrive sur scène

 

En respec­tant, les mêmes con­di­tions in situ d’en­reg­istrement que ses précé­dents pro­jets, Molécule est resté cinq jours sur l’île com­posant ce man­i­feste sonore unique­ment sur place. Téven­nec sor­ti­ra le 18 févri­er 2022 et ne sera disponible que sur vinyle. Des exem­plaires sont d’ores et déjà disponibles en pré­com­mande. À tous les éter­nels intrigués par les mythes et légen­des de marins, cet album est déjà un indis­pens­able de ce début d’année.

(Vis­ité 1 289 fois)