©Yoho

Mort de Manuel Göttsching, légende de la scène allemande expérimentale

Emblème du rock ger­manique et fig­ure de la musique élec­tron­ique expéri­men­tale, le musi­cien alle­mand Manuel Göttsching s’est éteint à l’âge de 70 ans. Il avait notam­ment mis son empreinte sur l’his­toire de la musique avec son mythique et psy­chédélique album, E2-E4.

La base pre­mière de Göttsching fût rapi­de­ment la gui­tare clas­sique, qui se trans­formera par la suite en élec­trique et lancera la car­rière du musi­cien. En com­pag­nie de Klaus Schulze et Hart­mut Enke, il fonde son pre­mier groupe Ash Ra Tem­pel. Nous sommes alors en 1970. Cinq ans après, la groupe annonce une sépa­ra­tion, mar­quée par la sor­tie du pre­mier album solo de Manuel Göttsching, Inven­tions For Elec­tric Gui­tar. Il con­tin­ue en solo, com­posant, jouant et impro­visant avec ses gui­tares, créant au fil du temps des effets absol­u­ment nou­veaux. En 1984, sur­fant plus que jamais sur la vague psy­chédélique accrue du moment, il dévoile l’un de ses plus grands chefs-d’oeuvre : E2-E4. L’al­bum se com­pose d’un morceau élec­tron­ique d’une heure, dont le car­ac­tère répéti­tif, pro­gres­sif et séquencé fera de lui l’un des meilleurs albums des années 80.

Album pio­nnier de l’his­toire de la musique élec­tron­ique européenne, il influ­encera par la suite bon nom­bre de pro­duc­teurs et de DJs. Il sera notam­ment sam­plé par le groupe italo-house Sueño Lati­no, qui en fera un clas­sique intem­porel de la dance music. Un remix de “Sueño Lati­no” ver­ra le jour quelques temps après, sur lequel Göttsching ajoutera lui-même des accords de gui­tare. Il a égale­ment inspiré le pro­duc­teur de Détroit Carl Craig, qui avait sam­plé une par­tie de l’al­bum pour ses inus­ables remix “Remake Uno” et “Remake Duo”. LCD Soundsys­tem s’en inspir­era pour son morceau de 46 min­utes, “45:33”. On voit à quel point Manuel Göttsching fut une source d’in­spi­ra­tion majeure pour plusieurs grands noms de la musique élec­tron­ique. Comme Alan Old­ham et Carl Craig, beau­coup lui ren­dent hom­mage sur les réseaux sociaux.

À lire aussi 🔊 Renouveau de la new wave allemande : ce joli mix pour Tsugi Radio

 

(Vis­ité 740 fois)