Un freestyle et puis s'en va

Mos Def annonce sa retraite

Yasi­in Bey (ou Mos Def, si on s’en tient à son ancien alias) est revenu sur ses ennuis avec la jus­tice sud-africaine… Et en prof­ite pour annon­cer une mau­vaise nou­velle : il prend sa retraite. 


Mos Def a les boules. Et c’est sur le site offi­ciel de Kanye West que le rappeur de Brook­lyn a exprimé sa “frus­tra­tion” — et le mot est faible : “Je suis sur­veil­lé, de manière tout à fait injus­ti­fiée, par l’é­tat sud-africain. Je sus­pecte des raisons poli­tiques der­rière tout ça, vu la façon dont on me traite, parce que tout ça n’a aucun sens”, raconte-t-il dans un pseudo-freestyle vis­i­ble­ment enreg­istré au télé­phone. Yasi­in Bey aka Mos Def aka Dante Ter­rell Smith a en effet été arrêté par la police pour une his­toire de faux papiers. Vivant en Afrique du Sud avec sa famille depuis des années, il est con­damné à quit­ter le pays fis­sa. Dans son témoignage, le rappeur le répète plusieurs fois : il est inno­cent et ne com­prend pas pourquoi son passe­port s’est vu refusé à la douane alors que, d’habi­tude, il n’y a aucun prob­lème. Il glisse en pas­sant quelques références à son “real friend” Kanye West et au fait qu’il n’y aura plus de “par­ties in SA” (pour ceux qui ne suiv­ent pas à la sec­onde les aven­tures de Mr Kar­dashi­an, “No More Par­ties In LA et “Real Friends” sont ses deux derniers singles).

Mais peu importe les his­toires de paperass­es. Le prob­lème, c’est que Mos Def annonce égale­ment que son prochain album, atten­du dans l’an­née, sera le dernier. Une retraite anticipée, “liée mais pas directe­ment” à son arresta­tion et son expul­sion d’Afrique du Sud, qui con­cerne aus­si bien sa musique que ses activ­ités d’ac­teur (on l’a vu notam­ment dans les excel­lents H2G2 : Le guide du voyageur galac­tique et Soyez sym­pas, rem­bobinez). Deux choses à espér­er : que ce brouil­lon de morceau enreg­istré à l’ar­rache soit porté en musique, et qu’il change d’avis. 

(Vis­ité 74 fois)