Skip to main content
25 janvier 2018

Musique classique et instru hip-hop pour le nouvel album de Recondite

par Alice Lanneluc

Bonne nouvelle : le producteur Recondite revient avec un cinquième long format, trois ans après la sortie de Placid.

Tout commence en 2009 pour Lorenz Brunner, alias Recondite, et un emménagement à Berlin pour se concentrer sur la musique. En 2011, il crée son label Plangent Records car il souhaite produire ses disques de manière indépendante. En parallèle de la sortie de nombreux EPs sur son label, le DJ-producteur dévoile des albums signés sur Dystopian (le label de Rødhåd), Innervisions (maison de Dixon et Âme), ou encore sur Ghostly International (Tycho, Matthew Dear, Com Truise…). Pour ce qui est de la scène, Recondite joue majoritairement en live. Et n’étant pas friand du monde de la nuit berlinoise, il a finalement préféré retourner vivre en famille dans sa région d’origine, la Basse Bavière, où il fait beaucoup de sport (ça, on l’a appris dans notre interview de couverture du Tsugi 88). Un producteur à part, donc.

A quelques semaines de la sortie de son cinquième disque sur son label Plangent Records, Recondite a donné quelques indices sur sa nouvelle production. L’album réunira 13 titres composés de morceaux instrumentaux hip-hop, de musique classique, d’ambient et de downbeat. Afin de mieux saisir l’univers artistique de Daemmerlicht, voici trois extraits à découvrir avant la sortie officielle prévue pour le 16 février.

Visited 13 times, 1 visit(s) today