Skip to main content
© Atiba Jefferson
25 août 2022

Nosaj Thing dévoile « Blue Hour » premier single de son cinquième album

par Juliette Soudarin

Cinq ans après son dernier album, Nosaj Thing revient enfin avec un single annonciateur de son cinquième opus Continua. Chanté par l’américaine Julianna Barwick, « Blue Hour » est un titre envoûtant qui nous transporte directement dans les rues de Los Angeles.

On ferme les yeux. Et on se retrouve dans une voiture la nuit, à traverser les grandes allées de Los Angeles. Les lumières des lampadaires défilent et on aperçoit au loin, dans l’ombre, le relief des collines. Lentement les premiers rayons du soleil illuminent le sommet des montagnes. Comme un apparition mystique. C’est le sentiment qui nous parcourt à l’écoute de « Blue Hour », le nouveau single atmosphérique de l’artiste, producteur et DJ californien Nosaj Thing chanté par Julianna Barwick, avec qui il a déjà collaboré sur le dernier album de la chanteuse.

Avec « Blue Hour », Nosaj Thing dévoile ainsi les contours de son cinquième album Continua. Aucun détail n’a encore été précisé quant à sa sortie prochaine. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on aura attendu ce cinquième album longtemps : voilà cinq ans que l’artiste ne nous avait pas embarqués dans ses paysages sonores, à la fois mélancoliques et libérateurs. Des claviers, des voix, des mélodies légères, aériennes qui nous ramènent à un moment réconfortant de notre vie. Pas étonnant que le producteur ait fait les premières parties de The XX ou encore The Weekend.

Si vous n’êtes pas familier du travail de Nosaj Thing, il vous est arrivé de l’écouter sans le savoir. L’artiste a produit des rappeurs comme Kendrick Lamar, Kid Cudi ou encore Chance the Rapper. C’est lui derrière les productions des tracks  « Man on the Moon (The Anthem) » et « Another Day » de Kid Cudi, « Cloud 10 » de Kendrick Lamar et « Paranoia » de Chance The Rapper. Dans chacune de ses productions on reconnaît sa pâte, ce sentiment de nostalgie si particulier. Autant dire que l’on hâte de retrouver notre safe-place avec la sortie de Continua.

Visited 46 times, 1 visit(s) today