Skip to main content
© JD Fanello
24 août 2022

La Femme dévoile le clip de « Sacatela » et la sortie de son nouvel album

par Juliette Soudarin

La Femme dévoile enfin le clip du summer hit « Sacatela » et dévoile la sortie de son prochain album Teatro Lucido. Ce sera le 4 novembre prochain. Un opus entièrement chanté en espagnol, premier d’une série d’albums thématiques.

On l’a entendu en boucle tout l’été. Sur France Inter, Nova, FIP, dans nos playlists Spotify, aux blind-tests de nos bars du coin… « Sacatela, sacatela, sacatela… » Enfin, La Femme dévoile le clip de son single « Sacatela », qui ne fait plus qu’un avec nos vacances. Un clip se déroulant au bord de la mer – pas déroutant – à l’Hôtel Amour de Nice. Le groupe est au complet. On y retrouve Marlon Magnée et Sacha Got, les deux fondateurs, mais aussi leurs musiciens et chanteuses, dont l’artiste et performeuse Sam Quealy. Tous·tes sont vêtu·es de leurs plus beaux vêtements/peignoirs de nouveaux·elles riches et profitent d’un train de vie oisif, loin de la grisaille du travail. Réalisée par Ilan Zerrouki, la vidéo dépeint ainsi de manière théâtrale les désirs inavoués et rêves inachevés. Le « sacatelisme », en somme. 

Et on peut dire que ce « sacatelisme » n’est pas prêt de s’arrêter avec l’été. Car le groupe a profité de la sortie de ce clip coloré pour annoncer la sortie de son quatrième album Teatro Lucido. Premier d’une série d’albums thématiques intitulée ‘Collection Odyssée’.

Le 4 novembre prochain, l’automne aura donc des couleurs d’Espagne. Teatro Lucido est entièrement écrit dans la langue de Cervantès. Après l’anglais, c’est donc à l’espagnol de passer à la moulinette La Femme. Déjà sur Paradigmes, le groupe faisait savoir ses envies d’expérimentations en langue hispanique avec le titre « Jardin ». Un espagnol chanté de manière imparfaite et assumée. Et on doit se l’avouer, c’est peut-être cela qui fait le charme de La Femme : n’en avoir rien à faire, libérer les corps mais aussi les langues.

Ce nouvel opus est le fruit des périples de la joyeuse bande entre Espagne et Mexique, de Séville, Madrid, Grenade, à Mexico, Cuautepec ou encore Padul. Un carnet de voyage où se croisent joie, rires, larmes, paysages et ferias. Teatro Lucido lui-même, tire son nom d’un théâtre bohémien des années 1900 de la ville de Mexico, où le groupe s’est rendu plusieurs fois lors de voyages. On a hâte de découvrir à quoi va ressembler cette carte postale d’émotions.

Visited 59 times, 1 visit(s) today