Skip to main content
© Kevin Buy
23 novembre 2023

Nuits sonores : le festival annonce ses premiers noms, et c’est (déjà) maboul

par Léa Formentel

C’est déjà la 21e édition pour le festival Nuits sonores qui se tiendra du 7 au 12 mai 2024. Après avoir dignement fêté ses 20 ans, c’est avec force qu’il débute sa troisième décennie. Cette année exceptionnellement, une partie du festival se tiendra à Les Grandes Locos, exceptionnel terrain de jeu au sud de Lyon pour la partie Days.

C’est l’un des rendez-vous incontournables du printemps : les Nuits sonores reviennent à Lyon du 7 au 12 mai 2024 et rien qu’à voir les premiers noms, on peut déjà dire que ça promet d’être magistral. Après la célébration de ses deux décennies, Nuits sonores entame sa troisième avec une détermination accrue à être en phase avec son époque. Cela se manifeste par la juxtaposition des genres musicaux, la mise en relation des communautés artistiques locales et internationales, l’intégration de figures historiques et d’artistes émergents, ainsi que l’exploration audacieuse de territoires souvent négligés par d’autres festivals européens. À cette occasion, le festival investira comme lieu principal Les Grandes Locos, exceptionnel terrain de jeu au sud de Lyon où se tiendront les Days. Les Nuits, elles, se déploieront dans plusieurs lieux emblématiques du festival : La Sucrière, la grande halle de H7, Le Sucre et le Transbordeur. On vous met le lien ici pour les billets.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nuits sonores (@nuits_sonores)

 

Le live sera à nouveau très présent, de jour comme de nuit, avec des projets exceptionnels et représentant un large panel des courant musicaux mondiaux les plus excitants du moment. Ceci, avec aussi bien des figures majeures de la scène musicale électronique mondiale, que des artistes émergents. Parmi les artistes phares de l’édition 2024, on vous a sélectionné quelques artistes à absolument aller voir :

 

On commence avec Skrillex, artiste insaisissable, qui a marqué l’année 2023 en signant un retour triomphant, dévoilant un deuxième puis un troisième album explorant les frontières entre la pop mainstream et des territoires alternatifs. D’autre part, le vétéran Fatboy Slim, à l’origine de productions électroniques emblématiques des années 90. En compagnie de ces artistes internationaux, le festival mettra également en avant des représentants locaux particulièrement prolifiques au cours des dernières années, et dont on vous parle déjà depuis quelque temps sur Tsugi à commencer par Vel. L’artiste marocaine basée à Lyon, que l’on avait rencontrée aux dernières Nuits sonores, surprend par sa vision de la techno dans la lignée de sa consœur u.r.trax, elle fait fusionner les sons et les œuvres. S’ensuit Odalie, dont on vous parle depuis longtemps : compositrice, synthésiste et sound designer, Sophie Griffon alias Odalie, propose une musique électronique aux textures organiques, elle repousse les frontières du langage ambiant et néoclassique. Un moment suspendu, qui vaut vraiment le détour.

 

 

Tauceti, qui figurait dans notre Tsugi podcast 647, est elle aussi de la partie et promet de faire vaciller quiconque osera se mettre devant les caissons, à coup de techno mentale. LB aka Labat, dont on avait déjà parlé également, le producteur et Dj français qui lâchait en mars dernier le dernier morceau de son super défi sortir un track par mois pendant un an sur son label Poumpet Records. Il y mélange allègrement les styles et montre toutes ses influences allant de la house au hip-hop, en passant par la techno, l’acid, et le break beats. Au programme également Deena Abdelwahed, qui sortait le fascinant  Jbal Rrsas en septembre dernier, KI/KI l’acid queen que l’on a rencontré et qui nous a parlé de fascination pour les sonorités techno et acid des années 1990. Mézigue, avec son dernier titre en date « Danser que sur le shit » et qui apparaît également sur l’album Le Zin Dans La Maison de Jwles et Mad Rey. Sabrina Bellaouel, qui sortait le superbe et envoûtant Al Hadr, en mars dernier et qui mélange rnb et musiques électroniques. Enfin, le pionnier de la house Kerri Chandler proposera pour la première fois en France son projet reelto-reel dans lequel il mixe avec des magnétophones à bobines.

Un échantillon de ce que vont donner ces quatre jours de festival, et ce ne sont que les premiers noms. On vous conseille de prendre vos billets dès à présent, ça risque de partir très vite !

 

Visited 499 times, 4 visit(s) today