En studio en 1970 ©DR

Papa d’un Daft Punk, Daniel Vangarde nous parle de son fils Thomas Bangalter

par Tsugi

Cette inter­view de Daniel Van­garde est issue du numéro 155 de novem­bre 2022. Pro­pos recueil­lis par Patrice Bardot. 

À l’oc­ca­sion du grand entre­tien avec Daniel Van­garde, pub­lié dans notre  numéro de novem­bre, nous avons demandé au com­pos­i­teur de nous en dire un peu plus sur son fils, Thomas Bangalter… 

«J’ai été un peu sur­pris que Thomas devi­enne musi­cien. Car au départ son truc, c’était le ciné­ma. C’est comme ça qu’il a ren­con­tré son copain (Guy-Manuel de Homem-Christo, ndr) au Lycée Carnot parce qu’ils partageaient cette même pas­sion. Quand je fai­sais de la musique, il n’était pas très intéressé par mon tra­vail. Je crois qu’il n’est jamais venu avec moi en stu­dio. Cela s’est déclenché d’un coup. Un jour, il était en pre­mière ou ter­mi­nale je crois, il est venu me voir cat­a­strophé. Comme il était très bon en maths, le lycée voulait qu’il fasse maths sup et qu’il aille à Louis-le-Grand. Il m’a dit: “J’ai vu la tête des gens qui sont en maths sup, je ne veux pas faire ça.” Je lui ai répon­du: “Ne le fais pas, moi j’ai hor­reur des maths, tu n’es pas obligé, fais ce que tu veux.”

 

Vangarde

Daniel Van­garde en stu­dio ©DR

 

Mes par­ents m’avaient lais­sé faire, donc cela ne m’est même pas venu à l’idée de lui dire que la musique n’est pas un méti­er. Mais il a con­stru­it son par­cours tout seul, je ne m’en suis pas du tout occupé. Au début je ne com­pre­nais rien à ce qu’ils fai­saient. Comme la pièce où ils jouaient était à côté de ma cham­bre, par­fois je débar­quais pour les voir, j’écoutais et je leur dis­ais : “C’est super, mais la chan­son, ça va être quoi?” Alors ils me regar­daient, ils arrê­taient de jouer et je n’entendais plus de musique. Parce que j’étais comme une référence: si je leur dis­ais que c’était bien, ils lais­saient tomber. Donc par la suite j’ai arrêté de don­ner mon avis. (rires) Mais j’ai quand même appelé Jean Kluger et je lui ai demandé: “Viens écouter leur musique, parce que je trou­ve cela super, mais c’est peut-être parce que c’est mon fils.” Il est venu et il m’a dit: “C’est très, très spé­cial.” (rires) »

À lire aussi Daft Punk sort enfin les remixes de Homework en vinyle et CD
(Vis­ité 10 391 fois)