Skip to main content
14 juin 2016

Pär Grindvik – Isle Of Real

par rédaction Tsugi

Extrait du numéro 93 de Tsugi (juin 2016)

Vingt ans. C’est ce qu’il aura fallu au Suédois Pär Grindvik pour sortir son premier album, même si on ne peut pas dire qu’il ait chômé entre-temps. D’abord présent sur la scène suédoise en tant que disquaire et patron de label, il sort ses premiers maxis au début des années 2000. Au programme, une techno propre, bien ficelée, avec ce qu’il faut d’ornementations. C’est d’ailleurs à peu près ce qu’on retrouve sur Isle Of Real, composé sur la route et dans des hôtels, mais poli en studio dans son pays natal – à Stockholm très précisément – en compagnie de Peder Mannerfelt. Résultat : une dizaine de morceaux qu’on écouterait bien au petit matin, sur une piste d’aéroport désaffecté. « Headland », notamment, possède ce qu’il faut de mélodie carillonnante. Quant au « Marlton » qui le suit, il est suffisamment sournois pour réussir à attraper n’importe quel réfractaire à la techno un peu trop bien faite. Reste quelques longueurs, et notamment les interludes (« Isle Of Real », « Tide Us Part ») qui, sous prétexte de poser des ambiances, n’apportent pas grand-chose à l’ensemble. Ni moderne ni anachronique, Isle Of Real reste un disque éminemment sympathique. (Quentin Monville)

Isle Of Real (Stockholm LTD), sorti le 6 juin.

Visited 2 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply