Pas d’arrêt pour La Station — Gare des Mines cet hiver, le collectif MU ouvre deux clubs intérieurs

En 2016, le col­lec­tif MU investis­sait une anci­enne gare de la Petite Cein­ture de Paris, dans le cadre de la démarche des Sites Artis­tiques Tem­po­raires ini­tiée par la SNCF. Depuis, La Sta­tion — Gare des Mines est dev­enue incon­tourn­able dans le paysage cul­turel parisien, offrant au cours des deux dernières années plus de 300 con­certs à la pro­gram­ma­tion éclec­tique, mais aus­si des ate­liers et des projections.

Fort de ces deux saisons esti­vales en plein air, et après un bon déblayage intérieur, le col­lec­tif Mu vient d’an­non­cer l’ou­ver­ture des espaces intérieurs de La Sta­tion pour cet hiv­er. Soit plus de 600 m² répar­tis entre deux salles de con­certs, des stu­dios son et de répéti­tion des­tinés aux groupes en rési­dence, ain­si que l’an­tenne de leur toute nou­velle webra­dio Sta­tion Sta­tion. De quoi se tenir au chaud jusqu’au printemps.

Et pour prof­iter une dernière fois des espaces extérieurs, et décou­vrir ceux de l’in­térieur, La Sta­tion organ­ise un week-end inau­gur­al les ven­dre­di 13 et same­di 14 octo­bre prochains avec Heimat, Stakat­tak, MATIS, Théo Muller, les col­lec­tifs 75021 et Hydropathes entre autres, pour une pendaison-dépendaison de cré­mail­lère qui risque de faire du bruit.

Plus d’in­for­ma­tions con­cer­nant la pro­gram­ma­tion de ce week-end d’ouverture-fermeture par ici.

(Vis­ité 913 fois)