© Ed Banger

🔊 Pedro Winter exhume un track jamais entendu co-produit avec DJ Mehdi il y a 20 ans

Ben­jamin Epps et Santigold s’as­so­cient Ă©gale­ment pour brĂ»ler une pro­duc­tion cachĂ©e de DJ Meh­di et Busy P, com­posĂ©e il y a… 20 ans Ă  New York.

Quel ama­teur de musique ne rêve pas de plonger dans les entrailles de la cave de Pedro Win­ter ? C’est en fouinant au cœur de ses archives que le boss du label Ed Banger a trou­vé une relique, un graal : une dis­quette con­tenant des sam­ples et des drum kits hip-hop signée DJ Meh­di et lui-même il y a 20 ans. Inachevée, la prod attendait patiem­ment d’être final­isée et pliée comme il se doit par un artiste.

 

Ă€ lire Ă©galement
🤝 Interview : DJ Mehdi, Busy P, Djedjotronic… Let the children techno !

 

Le 19 jan­vi­er prochain, le vœu de cette jolie mélodie sera exaucé. Le morceau “MPC 2021” tiré de cette dis­quette cachée sera disponible sur Sound­Cloud. En charge de “brûler le micro”, comme il le dit dans ses lyrics, la flèche mon­tante du rap fran­coph­o­ne Ben­jamin Epps et la chanteuse de Philadel­phie, Santigold, grande habituée des fea­tur­ings avec des rappeurs (Asap Rocky, GZA, Goldlink…) mais aus­si proche de Pedro Winter.

“Home stu­dio NYC” / © Ed Banger

L’his­toire de ce morceau Ă  la mĂ©lo’ fla­men­co dĂ©bute Ă  New York, il y a 20 ans, lorsque Busy P rejoint son acolyte DJ Meh­di pour com­pos­er dans un appart’ Ă  quelques enca­blures de Canal Street. C’est Ă  cette occa­sion que Meh­di sort une mĂ©lodie ibĂ©rique enivrante. SĂ©duit, Busy P dĂ©coupe, recoupe et assem­ble le sam­ple dans son MPC 2000 sans jamais finir la pro­duc­tion… La suite est dĂ©sor­mais con­nue, Ben­jamin Epps se charg­era de dĂ©fi­er les drums, Santigold s’ap­pro­priera la mĂ©lodie pour don­ner une osmose qu’on n’au­rait pas pu imag­in­er ratĂ©e et un nou­v­el hom­mage Ă  DJ Meh­di aujour­d’hui en 2022.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par ED BANGER / PEDRO WINTER (@edbanger)

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par ED BANGER / PEDRO WINTER (@edbanger)

(Vis­itĂ© 4 619 fois)