Skip to main content
21 avril 2021

Pendant ce temps-là, le streaming Hi-Res audio français Qobuz conquiert 6 nouveaux pays

par Antoine Barsacq

Le service de streaming haute qualité audio et de téléchargement français Qobuz continue d’étendre ses activités en annonçant ouvrir dans six nouveaux pays en Europe du Nord et en Océanie. Une bonne nouvelle qui, dans le contexte actuel et le soulèvement des artistes contre Spotify, nous rappelle qu’en 2018 Qobuz était la plateforme de streaming qui rémunérait le mieux les artistes.

Spotify, Apple Music, YouTube Music ou encore Deezer : ces services de streaming se mènent une guerre acharnée pour les parts de marché avec des offres similaires à prix cassés. Ainsi, elles rémunèrent les détenteurs de droits (labels, éditeurs, artistes) des broutilles par stream, avec entre 0,001 et 0,01 dollars de moyenne. Mais, dans son couloir, le Français Qobuz caracolait déjà loin devant en tête en 2018, selon une étude de The Trichordist, en reversant quatre fois plus par stream qu’Apple Music aujourd’hui, pour pas moins de 0,04 dollars : cocorico ! À notre connaissance, la politique de la plateforme n’a pas changé, et preuve qu’on puisse concilier bon traitement des artistes et viabilité financière, Qobuz continue son expansion dans six pays supplémentaires : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Suède, le Danemark, la Norvège et la Finlande.

 

À lire également
D’après vous, combien de fois plus un artiste gagne grâce à Bandcamp que Spotify ?

 

L’exception française

Mais ce petit miracle s’explique : « Nos formules d’abonnement plus élevées que celles de certains de nos homologues assurent une meilleure rémunération aux artistes et ayants droit » nous dit la plateforme. En effet, lorsque Spotify propose un abonnement à 9,99€ par mois, Qobuz, lui, commence à 14,99€ et va jusqu’à 20,83€ pour l’offre « Sublime ». Des offres qui séduisent principalement les audiophiles pour qui la qualité audio optimale compte – mais pas forcément la majorité des mélomanes. Faudrait-il que ce soit aux utilisateurs des plateformes de payer plus cher leur abonnement pour mieux rémunérer les artistes ou les géants du streaming vont-ils un jour reconsidérer leur politique ?

Visited 73 times, 1 visit(s) today