©Troy T

Pendant ce temps-là, le streaming Hi-Res audio français Qobuz conquiert 6 nouveaux pays

Le ser­vice de stream­ing haute qual­ité audio et de télécharge­ment français Qobuz con­tin­ue d’é­ten­dre ses activ­ités en annonçant ouvrir dans six nou­veaux pays en Europe du Nord et en Océanie. Une bonne nou­velle qui, dans le con­texte actuel et le soulève­ment des artistes con­tre Spo­ti­fy, nous rap­pelle qu’en 2018 Qobuz était la plate­forme de stream­ing qui rémunérait le mieux les artistes.

Spo­ti­fy, Apple Music, YouTube Music ou encore Deez­er : ces ser­vices de stream­ing se mènent une guerre acharnée pour les parts de marché avec des offres sim­i­laires à prix cassés. Ain­si, elles rémunèrent les déten­teurs de droits (labels, édi­teurs, artistes) des broutilles par stream, avec entre 0,001 et 0,01 dol­lars de moyenne. Mais, dans son couloir, le Français Qobuz cara­co­lait déjà loin devant en tête en 2018, selon une étude de The Tri­chordist, en rever­sant qua­tre fois plus par stream qu’Ap­ple Music aujour­d’hui, pour pas moins de 0,04 dol­lars : cocori­co ! À notre con­nais­sance, la poli­tique de la plate­forme n’a pas changé, et preuve qu’on puisse con­cili­er bon traite­ment des artistes et via­bil­ité finan­cière, Qobuz con­tin­ue son expan­sion dans six pays sup­plé­men­taires : l’Aus­tralie, la Nouvelle-Zélande, la Suède, le Dane­mark, la Norvège et la Finlande.

 

À lire également
D’après vous, combien de fois plus un artiste gagne grâce à Bandcamp que Spotify ?

 

L’exception française

Mais ce petit mir­a­cle s’ex­plique : “Nos for­mules d’abonnement plus élevées que celles de cer­tains de nos homo­logues assurent une meilleure rémunéra­tion aux artistes et ayants droit” nous dit la plate­forme. En effet, lorsque Spo­ti­fy pro­pose un abon­nement à 9,99€ par mois, Qobuz, lui, com­mence à 14,99€ et va jusqu’à 20,83€ pour l’of­fre “Sub­lime”. Des offres qui séduisent prin­ci­pale­ment les audio­philes pour qui la qual­ité audio opti­male compte – mais pas for­cé­ment la majorité des mélo­manes. Faudrait-il que ce soit aux util­isa­teurs des plate­formes de pay­er plus cher leur abon­nement pour mieux rémunér­er les artistes ou les géants du stream­ing vont-ils un jour recon­sid­ér­er leur politique ?

(Vis­ité 786 fois)