Plagiat : Pharrell et Robin Thicke condamnés à payer une fortune pour “Blurred Lines”

Voilà le fin mot de l’histoire. Pour en saisir les ten­ants et aboutis­sants, retour en 2013. À l’époque, Robin et Phar­rell sor­tent “Blurred Lines”, hit plané­taire sul­fureux, accusé de sex­isme pour son clip vidéo. Ce qui cho­quera le plus, ce n’est pas Emi­ly et ses copines qui se tré­moussent devant la caméra, mais bien la ressem­blance du titre avec le morceau “Got To Give It Up” de Mar­vin Gaye sor­ti en 1977.

En mars 2015, un tri­bunal de Los Ange­les con­voque 8 jurés pour décider du sort de la chan­son. Un pianiste est même désigné pour inter­préter les mélodies respec­tives des deux morceaux et ain­si faire ten­dre l’assemblée vers un juge­ment plus objec­tif. Le ver­dict tombe et le binôme est con­damné à vers­er 7 mil­lions de dol­lars aux héri­tiers de Mar­vin. Ils en récla­maient plus du dou­ble. Devant les pro­por­tions médi­a­tiques de l’affaire, de nom­breux artistes se joignent à la cause des deux stars. Plus de 200 musi­ciens par­mi lesquels Hans Zim­mer, des mem­bres d’Earth Wind and Fire, de Go-Go’s ou de Black Crowes sig­nent ensem­ble une péti­tion visant à clar­i­fi­er la lim­ite juridique du pla­giat. Les auteurs de “Blurred Lines” font donc appel pour ten­ter de sauver la mise. Mal­heureuse­ment pour eux, le juge­ment ren­du à Los Ange­les le 6 décem­bre est formel : 4,4 mil­lions de dommages‐intérêts pour la famille Gaye. Robin Thicke a beau avoir une grosse b***, il a main­tenant un porte­feuille vide.

 

(Vis­ité 1 845 fois)