Skip to main content
18 juin 2019

Plaid au Petit Bain : Chacun fait, fait, fait, ce qui lui Plaid, Plaid, Plaid

par Gérôme Darmendrail

On peut afficher trente ans de carrière, un peu d’embonpoint et attirer à ses concerts un public qui a grandi dans un monde non connecté, sans pour autant céder à la nostalgie. Pas même le temps d’un morceau. Plaid, groupe électronique culte, pilier du label Warp, était à Paris pour présenter son dixième album, Polymer, et s’en est tenu à cela, rejouant sur la scène du Petit Bain l’intégralité de son nouveau disque ; seul « Clock », un morceau de 2016 joué en clôture, faisant exception. Alors qu’au-dessus, sur la terrasse du Petit Bain, espace flottant amarré en face de la Bibliothèque François Mitterrand, des trentenaires profitaient des derniers rayons du soleil sur un karaoké des années 80, des quadras s’enfonçaient dans la cale pour constater que Plaid est encore un groupe d’aujourd’hui. Pour beaucoup, c’était sans doute l’occasion de découvrir son dernier album, sorti dix jours avant le concert, un disque que tout le monde s’accorde à juger comme son meilleur depuis longtemps. Le plus percutant aussi, ça tombait bien, même si la force du duo anglais réside dans ses mélodies oniriques. Seul bémol : la performance s’apparentait un peu à un showcase. Les boucles et les beats sortis par le laptop ne s’éloignaient pas tellement de ceux du disque. Il y avait bien la présence d’un violon, mais il donnait plus l’impression de servir d’ornement que d’influer vraiment sur le cours du live. Néanmoins, la qualité du sound-system et des visuels, la proximité avec le groupe permise par la capacité de la salle, et l’enthousiasme partagé des deux côtés de la scène, compensaient largement, créant une alchimie emballante.
Meilleur moment : à l’image de Polymer, disque remarquable d’un bout à l’autre, qui s’apprécie dans sa globalité, difficile d’extraire un moment en particulier.
Pire moment : même chose dans l’autre sens, forcément. Peut-être pourra-t-on évoquer la fin du concert, quand après quelques minutes d’applaudissements laissant supposer un rappel, les lumières se sont finalement rallumées.

Visited 23 times, 1 visit(s) today