©Lou Escobar

🔊 Playlist NOUVEAUX FUTURS par Para One : sur qui mise-t-il pour l’avenir ?

NOUVEAUX FUTURS, ce qui sort aujourd’hui, ce qui s’écoutera demain. La playlist multi-plateformes de Tsu­gi sur le thème des musiques con­tem­po­raines et d’avenir, curatĂ©e et com­men­tĂ©e tour Ă  tour par les artistes. Après la prĂŞtresse française de la bass music Flo­re, l’homme-machine Arnaud Rebo­ti­ni et les Alle­mands de Mod­e­se­lek­tor, c’est au Français Para One de nous partager sa vision du futur de la musique Ă©lec­tron­ique avec une sĂ©lec­tion de 18 tracks, 18 artistes sur lesquels Jean-Baptiste de Laubier parie pour l’avenir. Ă€ l’oc­ca­sion de la sor­tie aujour­d’hui de son dernier album SPECTRE: Machines of Lov­ing Grace, part d’un trip­tyque d’œu­vres qui pro­pose Ă©gale­ment un long-mĂ©trage et un live (Ă  venir bien­tĂ´t), il prend la plume sur Tsu­gi pour com­menter ses choix.

 

Abonnez-vous Ă  la playlist NOUVEAUX FUTURS pour voir automa­tique­ment les playlists des prochains artistes.

Sophie Birch

Birch est une com­positrice danoise. Ses tex­tures sont vrai­ment belles, ce qui est un élé­ment clé dans le style d’am­bi­ent qu’elle pra­tique. Elle m’a livré un mag­nifique remix d’un morceau enreg­istré en Indonésie, qui arrive bientôt.

Sunare­ht

Ce n’est pas tous les jours qu’un Français se fait adou­ber par Aphex Twin, et c’est le cas du jeune Sunare­ht dont j’adore le boulot. C’est extrĂŞme mais c’est Ă©mou­vant aus­si. Toute leur Ă©quipe Para­doxe Club est vrai­ment promet­teuse. On s’af­fronte tous Ă  Mario Par­ty de temps en temps chez Teki Latex. Force Ă  eux.

Nömak

On a par­ticipĂ© ensem­ble Ă  un Ă©vĂ©ne­ment Native Instru­ments l’an dernier et j’ai Ă©tĂ© super impres­sion­nĂ© par son approche de la syn­thèse. Il est capa­ble de faire Ă©merg­er un morceau com­plet en quelques min­utes en accu­mu­lant les tex­tures qu’il façonne Ă  par­tir de zĂ©ro. Ça a un ren­du très pur, très sin­guli­er aussi.

 

Ă€ lire Ă©galement
🔊 Nouvel album et premier long-métrage : Para One sait tout faire et le prouve

 

Fasme

On s’est ren­con­trés dans une soirée où on jouait ensem­ble et on s’est très bien enten­dus. J’ai été hyper agréable­ment sur­pris en écoutant sa musique, je suis rarement autant en phase avec l’ap­proche mélodique de quelqu’un. Ses références sont idéales pour moi, entre l’acid emo de Ceep­hax, les com­plex­ités IDM de Warp ou l’elec­tro de Drex­ciya. À voir en live car il impres­sionne déjà de maîtrise.

Speak­wave

C’est un son du futur pour un pro­duc­teur en fait bien instal­lĂ©, qui inau­gure un nou­v­el alias : dynArec dont je suis fan depuis le dĂ©but des annĂ©es 2000 quand je suis tombĂ© par hasard sur son vinyle User Input. Très hon­orĂ© qu’il ait accep­tĂ© de remix­er “Shin Sekai”.

Elise

Je con­nais Elise de longue date puisque c’é­tait mon assis­tante au stu­dio Ă  l’époque oĂą j’en­reg­is­trais l’al­bum Slice & Soda il y a une dizaine d’an­nĂ©es. C’est une excel­lente DJ , longtemps rĂ©si­dente Ă  Shang­hai puis Berlin, qui se met de plus en plus Ă  la pro­duc­tion. Ă€ suivre !

❏

(Vis­itĂ© 1 583 fois)