Skip to main content
©Julia Gunther
10 septembre 2021

🔊 Playlist NOUVEAUX FUTURS par Paula Temple : ceux qui feront l’avenir de l’Ă©lectro

par Tsugi

NOUVEAUX FUTURS, ce qui sort aujourd’hui, ce qui s’écoutera demain. La playlist multi-plateformes de Tsugi sur le thĂšme des musiques contemporaines et d’avenir, curatĂ©e et commentĂ©e tour Ă  tour par les artistes. Cette fois, c’est au tour de la « noisicienne » anglaise Paula Temple de partager ses coups de cƓur rĂ©cents, et les artistes qui, selon elle, vont changer les choses.

Les 17 et 18 septembre, le festival Dream Nation fera son retour au Bourget. Et parmi une programmation Ă©norme, il est toujours plaisant de savoir que Paula Temple sera de la partie (en B2B avec le mystĂ©rieux berlinois SNTS). La « noisicienne » anglaise – comme elle se dĂ©finit – aujourd’hui basĂ©e Ă  Amsterdam, produit depuis bientĂŽt 20 ans une techno industrielle puissante, du genre qui traverse de part en part pour ne laisser derriĂšre elle qu’un hĂ©bĂ©tement heureux. EngagĂ©e contre toutes formes d’oppression, elle a quittĂ© l’industrie musicale durant six ans dans les annĂ©es 2000, dĂ©goĂ»tĂ©e par la misogynie du milieu. AprĂšs avoir enseignĂ© les outils de production et de mix aux enfants dĂ©favorisĂ©s, elle fait son retour en 2012, publiant deux EPs sur le label R&S puis celui de Modeselektor. AprĂšs avoir crĂ©Ă© sa propre structure, Noise Manifesto, Ă  mĂȘme d’incarner le changement qu’elle souhaite voir venir, elle publie enfin un premier album en 2019, Edge Of Everything, tout en participant aux meilleurs festivals d’Europe. En attendant de savoir ce qu’elle rĂ©serve le 17 septembre, elle nous dĂ©voile ses espoirs pour l’avenir.

Event FB
Billetterie

Abonnez-vous à la playlist NOUVEAUX FUTURS pour voir automatiquement les playlists des prochains artistes.

 

À lire Ă©galement
Playlist Nouveaux Futurs par Agoria : sur qui il mise pour demain

 

Aho Ssan – Outro

En tant que « noisicienne » revendiquĂ©e, et avec un label qui s’appelle Noise Manifesto, je pense qu’il est assez Ă©vident que j’aime la noise music. Mais il faut tenir compte du fait que je suis trĂšs exigeante ; le bruit doit signifier quelque chose, je dois ressentir quelque chose de profondĂ©ment bouleversant, mĂȘme si c’est un sentiment trĂšs abstrait. Donc je dĂ©marre cette playlist avec une de mes grosses dĂ©couvertes artistiques rĂ©centes : Aho Ssan. Son album Simulacra est un chef-d’Ɠuvre. De la belle noise, sensible, parfois frontale, puis dĂ©licatement en retrait l’instant suivant.

Meta – The Yearning Of Ilona

C’est un artiste que j’ai dĂ©couvert dans un podcast d’Eomac. Encore une fois, c’est un morceau de noise si touchant que je voudrais l’écouter mĂȘme aprĂšs ma mort.

Femanyst – CyberSista

Femanyst produit une incroyable techno hardcore/gabber tordue. Elle a sorti un trĂšs bon disque sur notre label Noise Manifesto en 2018. Je recommande son nouvel EP, qui n’est pas sur Spotify, intitulĂ© Cloaka. C’est son meilleur maxi Ă  ce jour, il parle du fait d’ĂȘtre gender neutral, non binaire et d’androgynie. Allez aussi voir son label Dark Carousel, qui signe des tas d’artistes passionnants comme Overclocked ou Peter Kirn. Femanyst a aussi fait un super set durant la journĂ©e des Nuits Sonores que je programmais en 2018. J’aimerais la voir dans plus d’évĂ©nements français, surtout aprĂšs le dĂ©sastre du Covid, et le danger que reprĂ©sente les programmations de festivals de plus en plus tournĂ©es vers des artistes de techno mainstream, souvent hĂ©tĂ©ronormĂ©s. Notre scĂšne a affichĂ© son soutien au mouvement Black Lives Matter, il s’agit maintenant de le prouver. Programmez plus d’artistes noirs !

Ayako Mori – Louder

Elle a un morceau incroyable Ă  venir sur Gegen Records, fin septembre, et je lui ai demandĂ© de sortir un disque sur Noise Manifesto, l’annĂ©e prochaine j’espĂšre.

Øtta – Holy Jane

Ce titre vient du WOMXN EP (What’s your type?), sorti rĂ©cemment sur Possession. Elle reprĂ©sente parfaitement cette nouvelle vague talentueuse de la techno, et ce disque est Ă©pique !

Samantha Togni – Fate By Dictation

Je joue ce morceau dans tous mes sets, en ce moment. C’est de la techno qui cogne, parfaite, avec en plus sa voix punk. J’ai eu la chance de la rencontrer Ă  la soirĂ©e organisĂ©e par Gegen Ă  Londres il y a deux semaines.

Cocktail Party Effect – Deerhorn

Cocktail Party Effect est un ami que j’ai rencontrĂ© quand je vivais Berlin. C’est sans doute la personne la plus gentille que j’aie jamais rencontrĂ©. Je n’aurais jamais imaginĂ©, il y a huit ans, qu’il produirait un morceau aussi gĂ©nialement fou que « Deerhorn ». De la pure crĂ©ativitĂ©.

Perera Elsewhere – Weary (Chino Amobi Remix)

Un de mes remixes prĂ©fĂ©rĂ©s de tous les temps (du moins de mes 44 annĂ©es d’existence). Chino Amobi a remixĂ© l’artiste de doom folk et amie, Perera Elsewhere. Ce n’est pas un simple remix, c’est le vĂ©ritable chapitre suivant de « Weary ». Les paroles et la voix de Chino sont si puissantes, dans leur critique de la violence coloniale, si vitale dans cette Ă©poque oĂč les affronts de la part de l’Europe, l’AmĂ©rique, la Chine ou la Russie se poursuivent. Je recommande Ă©galement un morceau plus rĂ©cent de Chino Amobi, « The Dutch Angle », un titre sombre, sans beautĂ©, et qui fait rĂ©flĂ©chir. J’ai fait un triste constat – mĂȘme pour moi qui ait un pied dans la techno underground et l’autre dans de gros festivals – que l’on reste gĂ©nĂ©ralement trop silencieux sur le racisme, l’exploitation et l’esclavagisme moderne. Facebook et Google nous poussent Ă  donner du crĂ©dit Ă  un monde illusoire de likes dĂ©nuĂ©s de sens alors qu’ils gagnent une fortune insolente Ă  partir de l’argent sale des discours racistes. J’aimerais tant qu’on arrĂȘte d’avoir recours Ă  ces entreprises, et qu’on se penche rĂ©ellement sur les vrais problĂšmes. En quoi cela concerne-t-il la techno ? Eh bien, il faut ĂȘtre honnĂȘte dans notre critique
 Y a-t-il une rĂ©elle diversitĂ© dans la techno aujourd’hui, qui permette Ă  des artistes de vivre ? Je parle d’une vĂ©ritable justice Ă©conomique, pas juste de quota ethnique.

Moor Mother – Deadbeat Protest

C’est le premier morceau que j’ai entendue de Moor Mother, il y a plusieurs annĂ©es. Comme elle est une artiste et activiste vitale, je l’ai invitĂ© Ă  Nuits Sonores en 2018. Elle fait tout Ă  la fois : afro-futurisme, noise, jazz, rap, punk
 en plus de faire des collaborations incroyables avec DJ Haram et Black Quantum Futurism sous le nom de 700 Bliss. J’attends avec impatience son nouvel album, Black Encyclopaedia of the Air, qui sort le 17 septembre.

Backxwash – I Live Here Buried With My Rings And Dresses

Bon sang, ce morceau de Backxwash ! J’adorerais passer ses sons dans mes sets d’indus lourde. Peut-ĂȘtre pour la prochaine Ă©dition du Katharsis. Son album God Has Nothing to Do With This Leave Him Out of It vaut Ă©galement le dĂ©tour.

Sentimental Rave – Give Me Pain

Sentimental Rave est une de mes DJs préférés. « Give Me Pain », avec Nadsat, représente parfaitement son style.

Gabber Modus Operandi – Balap Liar

J’ai vu Gabber Modus Operandi au festival Unsound en 2019, ils ont fait le meilleur set haut la main.

Somniac One – Hard Synths 92

J’ai rencontrĂ© Somniac One pour la premiĂšre fois Ă  Rotterdam, et elle m’a envoyĂ© plusieurs morceaux dont « Kill Everyone ». Ils sont tous excellents, mais trop durs pour moi. En revanche, j’ai hĂąte de jouer ce titre-lĂ , qui est tout nouveau.

[KRTM] – Popface

Il m’a envoyĂ© son album l’air de rien, et c’est monstrueux. Il y a prĂšs de 30 pistes, et elles ont toutes un haut niveau d’exigence, tant en termes de folie pure que de production techno hardcore, en plus d’avoir des traces du gĂ©nie d’Aphex Twin pour les mĂ©lodies et l’humour.

Pour le reste de la playlist, Insect est extrĂȘme ; Peder Mannerfelt est drĂŽle ; SNTS est mon jumeau sombre ; Killawatt et Manni Dee sont un choix parfait avec « Post Neon Deep Core Artefact » ; Linn Elisabet a un excellent Ă©quilibre entre techno et ambiance. J’ai jouĂ© « Burden Of Eternity » de Kor et « No Time, No Fun » de Capon au Kompass Open Air en Belgique, et les deux morceaux ont une superbe progression. Nigh/t\mare, Noform et Second Spectre sont trois artistes de dark ambient formidables, avec une vision gothique et cinĂ©matique. Je recommande Katharsis, le nouvel album de Nigh/t\mare qui sort le 10 septembre. Et je conclus avec une compilation qui inclut beaucoup d’artistes que j’aime. Elle s’intitule For Beirut: The End Of Corruption. C’est ce que j’aime le plus mettre en avant dans notre musique et notre scĂšne : notre capacitĂ© Ă  se rĂ©unir, surtout dans les moments de grande adversitĂ©.

Visited 19 times, 1 visit(s) today