Skip to main content
10 septembre 2021

🔊 Park Hye Jin confirme avec ce premier album excitant de house corĂ©enne

par Simon Brazeilles

Before I Die, le premier album rafraĂźchissant de la CorĂ©enne Park Hye Jin sort aujourd’hui sur Ninja Tune.

Chronique issue du Tsugi 143 : Garnier / Limiñanas, disponible le 8 septembre en kiosque et en ligne.

Artwork

Après des mois d’alternance entre confinement et couvre-feu, tout le monde n’a qu’une envie : chanter et danser en chƓur, n’est-ce pas ? Ni une, ni deux, « Let’s Sing Let’s Dance » était donc le titre du single lançant le premier album de Park Hye Jin. Avec ses accords de piano rebondissants et son drum pattern étouffé, le single avait tout pour devenir l’hymne de l’été. Problèmes de marketing peut-être… Pas de panique, elle en a plein en réserve : cette formule d’une « catch phrase » en anglais répétée tout au long du morceau et agrémentée de couplets en coréen, la chanteuse-productrice l’utilise à foison tout au long de Before I Die (« I believe in myself », « Can I get your number ? I wanna fuck »). Elle aurait pu être un poil plus subtile, mais cette recette se révèle efficace, aussi entêtante sur les refrains qu’hypnotisante sur les couplets. Et c’est pareil du côté des productions rafraîchissantes et originales, oscillant entre kicks saturés, claviers house et trap. Spontanée, la Sud-Coréenne va droit au but : elle a une idée en tête, elle la suit et ne perd pas le temps de la développer. Cela donne des morceaux généralement très courts, entre deux et trois minutes. Voilà pourquoi il y en a autant ! Et vous n’avez qu’à appuyer sur « repeat »…

❏

Plus de chroniques dans Tsugi Magazine, en kiosque et à la commande en ligne

Visited 37 times, 1 visit(s) today