Pop et poppers : “Sir”, le nouvel album de Fischerspooner, est en écoute

Ah ça, c’est pas la Manif’ pour tous qui va pass­er ce disque dans leurs réu­nions : le nou­v­el album de Fis­ch­er­spoon­er ne pour­rait pas être plus gay. Evidem­ment, l’ho­mo­sex­u­al­ité est un thème récur­rent des albums du duo (seul Casey Spoon­er donne des inter­views et appa­raît dans les clips de ce nou­veau disque, le pre­mier en neuf ans, War­ren Fis­ch­er restant tout de même crédité comme co-producteur). Mais, de l’aveu de Casey Spoon­er him­self, il a décidé sur ce Sir de faire ressor­tir son côté le plus ouverte­ment gay, le plus flam­boy­ant et sex­uel, comme une réponse à une admin­is­tra­tion Trump pas for­cé­ment très open sur les amours entre garçons. La preuve avec un clip, illus­trant le morceau “Top Brazil”, joyeuse par­touze pail­letée et tous mus­cles dehors, qui a for­cé­ment fait jas­er dans les com­men­taires Youtube.

Mais au-delà de l’im­age, tou­jours essen­tielle dans l’oeu­vre et les per­for­mances lives de Fis­ch­er­spoon­er, Sir est un con­cen­tré de petits tubes elec­tro, à deux doigts du plaisir coupable mais tou­jours catchy. Le tout a été pro­duit par Michael Stipe, de feu le groupe R.E.M.. Improb­a­ble ? Pas tant que ça, puisque l’his­toire entre les deux artistes remonte à un paquet d’an­nées : Stipes est en fait le pre­mier amant de Casey Spoon­er, et ce nou­v­el album a été com­posé dans la même mai­son où ils se retrou­vaient à l’époque, pour un résul­tat fleu­rant sou­vent le Depeche Mode ou Nine In Nails, surtout sur le très bon morceau d’ou­ver­ture “Stranger Strange”. Pop et pop­pers, donc.

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

 

(Vis­ité 1 066 fois)