Ā© Jean-Claude Carbonne

šŸ—žļø Portrait dā€™Angelin Preljocaj, choreĢgraphe des sons

Le choreĢgraphe francĢ§ais Angelin PreljoĀ­caj mulĀ­tiĀ­plie les colĀ­labĀ­oĀ­raĀ­tions avec des figĀ­ures de la sceĢ€ne francĢ§aise eĢlectronique. ApreĢ€s Air et LauĀ­rent GarĀ­nier, PreljoĀ­caj a traĀ­vailĀ­lĆ© avec Thomas BanĀ­galĀ­ter sur MytholoĀ­gies, sa nouĀ­velle pieĢ€ce preĢsenteĢe du 1er au 10 juilĀ­let aĢ€ lā€™OpeĢra de BorĀ­deaux. Portrait.

ArtiĀ­cle issu du TsuĀ­gi 150 : Dylan Dylan, u.r.trax, MariĀ­na Trench, Romane SantarelĀ­li : ƉlecĀ­tro, le monde dā€™aprĆØs.

ā€œAngelin PreljoĀ­caj, cā€™est une matieĢ€re organique touĀ­jours en eĢbullition. Il aime les texĀ­tures, dans la musique comme dans la danse.ā€ LauĀ­rent GarĀ­nier a reĢaliseĢ la musique de deux pieĢ€ces du choreĢgraphe : Fire Sketch en 2006 et SuivĀ­ront mille ans de calme en 2010. Pour cette dernieĢ€re, GarĀ­nier a signeĢ dix-sept morceaux. Ces tracks intensĀ­es, eĢcoutables sur le site du proĀ­ducĀ­teur, se reĢveĢ€lent tout en ambiances et en texĀ­tures. ā€œAu deĢpart, Angelin PreljoĀ­caj nā€™avait pas dā€™ideĢe preĢcise de la musique quā€™il voulait. Il me laisĀ­sait treĢ€s libreā€, comĀ­mente LauĀ­rent GarĀ­nier avant dā€™eĢlargir le proĀ­pos sur la facĢ§on dont le choreĢgraphe a traĀ­vailleĢ avec lui : ā€œCā€™est quelquā€™un qui ne te cadre pas trop, qui te fait conĀ­fiĀ­ance et te pousse loin. Il a un coĢ‚teĢ un peu barĀ­jot : il traĀ­vaille jusquā€™au dernier moment, le jour de la premieĢ€re, et je garde un souĀ­venir treĢ€s eĢmu de cette premieĢ€re.ā€ Depuis quaĀ­tre deĢcennies, le choreĢgraphe, neĢ en France de parĀ­ents albanais, est lā€™une des grandes figĀ­ures de la danse conĀ­temĀ­poĀ­raine monĀ­diĀ­ale. ApreĢ€s des eĢtudes de danse clasĀ­sique, il se tourne vers la danse conĀ­temĀ­poĀ­raine. Avec sa comĀ­pagĀ­nie, creĢeĢe en 1984, il a choreĢgraphieĢ une cinquanĀ­taine de pieĢ€ces, du solo aux grandes formes, ausĀ­si bien des proĀ­jets abstraits et radĀ­iĀ­caux que des balĀ­lets narĀ­ratĀ­ifs. Ses creĢations tourĀ­nent dans le monde entier et il recĢ§oit des comĀ­manĀ­des dā€™institutions presĀ­tigieuses (Scala de Milan, New York City BalĀ­let, BalĀ­let de lā€™OpeĢra nationĀ­al de Paris). Pour ses pieĢ€ces, il sā€™associe souĀ­vent aĢ€ dā€™autres artistes dā€™univers treĢ€s varieĢs : la mode (Jean-Paul GaultiĀ­er, AzzeĀ­dine AlaiĢˆa), le dessin (Enki Bilal), la litteĢrature (PasĀ­cal QuigĀ­nard), les arts plasĀ­tiques (SubĀ­odh GupĀ­ta), le design (ConĀ­stance GuisĀ­set), etc.

The KLF et Stockhausen

La musique est treĢ€s preĢsente dans son œuvre. Elle est meĢ‚me essenĀ­tielle. Pour ses pieĢ€ces, il utilise de la musique deĢjaĢ€ enregistreĢe ou comĀ­mande des creĢations aĢ€ des compositeurs/producteurs. Un tourĀ­nant sā€™opeĢ€re en 1999 avec sa pieĢ€ce PerĀ­sonĀ­ne nā€™eĢpouse les meĢduses. Il comĀ­mande une parĀ­tiĀ­tion techĀ­no aĢ€ lā€™obscur groupe MaxxiĀ­mum SC et utilise ausĀ­si un morceau de The KLF. ApreĢ€s cela, le regĀ­istre eĢlectronique sera reĢgulieĢ€rement visĀ­iteĢ. PreljoĀ­caj traĀ­vaille en 2003 autour de la pieĢ€ce musiĀ­cale mythique Helikopter StreĀ­ichquarĀ­tett de KarlĀ­heinz StockĀ­hausen, puis coĢ‚toie le maiĢ‚tre alleĀ­mand en 2007 pour la creĢation EldoĀ­raĀ­do (SonĀ­ntags Abschied). ā€œJe suis retourneĢ aux racines de la musique eĢlectronique et jā€™ai eu la chance de traĀ­vailler directeĀ­ment avec StockĀ­hausen quelques mois avant sa mortā€, conĀ­fie Angelin PreljoĀ­caj. Durant ces anneĢes, il se pasĀ­sionne pleineĀ­ment pour la musique eĢlectronique, ā€œune musique treĢ€s riche et treĢ€s actuelleā€. ParticulieĢ€rement pour la sceĢ€ne hexagĀ­oĀ­nale : ā€œIl y a en France une grande invenĀ­tiviteĢ et une creĢativiteĢ dans la musique eĢlectronique. Cā€™est treĢ€s stimĀ­uĀ­lant pour moi.ā€ En 2003, Angelin PreljoĀ­caj demande aĢ€ Air de colĀ­laĀ­borĀ­er sur son nouĀ­veau specĀ­taĀ­cle, Near Life ExpeĀ­riĀ­ence. ā€œJe reveĀ­nais dā€™un voyĀ­age en Inde, se souvient-il. Je voulais creĢer une pieĢ€ce comme un voyĀ­age meĢtaphysique dans lequel lā€™esprit se deĢtache du corps. Jā€™ai penseĢ que la musique planante de Air serait ideĢale pour ce proĀ­jet.ā€ NicoĀ­las Godin, moitieĢ de Air, se rapĀ­pelle eĢgalement : ā€œAngelin PreljoĀ­caj avait beauĀ­coup aimeĢ notre album 10 000 Hz LegĀ­end, surtout le morceau ā€œSex Born PoiĀ­sonā€. Il avait fait reĢpeĢter ses danseurs avec ce titre et nous en avons finaleĀ­ment comĀ­poseĢ une nouĀ­velle verĀ­sion speĢcialement pour le balĀ­let, puis tout le reste de la musique du specĀ­taĀ­cle. Cā€™eĢtait geĢnial de voir les danseurs, de voir leurs corps, bouger sur notre musique.ā€ NicoĀ­las Godin se remeĢmore ausĀ­si la facĢ§on dont le choreĢgraphe interĀ­veĀ­nait sur la musique du duo : ā€œIl trafiĀ­cote les morceaux, les change. Il fait des expeĢriences. Cela ne nous a pas deĢrangeĢs : nous respecĀ­tions sa vision et son traĀ­vail.ā€ La musique de Near Life ExpeĀ­riĀ­ence est surĀ­prenante, expeĢrimentale, parĀ­fois calme avec des guiĀ­tares acousĀ­tiques, parĀ­fois bruitiste et assez eĢloigneĢe de la douceur habituelle de Air.

Angelin Preljocaj

Ā© Jean-Claude Carbonne

Lā€™Oiseau de feu

Quelques anneĢes plus tard, NicoĀ­las Godin est rapĀ­peleĢ par PreljoĀ­caj. ā€œNicoĀ­las venait de sorĀ­tir son album ConĀ­treĀ­point, un homĀ­mage aĢ€ Bach. Il y avait quelque chose de nouĀ­veau dans son eĢcriture.ā€ La moitieĢ de Air colĀ­laĀ­bore alors aĢ€ la pieĢ€ce La Fresque creĢeĢe en 2016. ā€œJā€™eĢtais treĢ€s conĀ­tent de retraĀ­vailler avec Angelin. Jā€™avais une secĀ­onde chance. Pour la premieĢ€re pieĢ€ce, cā€™eĢtait totaleĀ­ment nouĀ­veau. LaĢ€, jā€™avais plus dā€™expeĢrience et jā€™ai pu la metĀ­tre aĢ€ profĀ­it. Near Life ExpeĀ­riĀ­ence eĢtait un specĀ­taĀ­cle abstrait, celui-laĢ€ est plus proche du cineĢma, avec comme base, un conĀ­te, dont lā€™hisĀ­toire est gĆ©niale.ā€ Pour La Fresque, NicoĀ­las Godin a imagĀ­ineĢ une musique alterĀ­nant plages rythmeĢes, clavecins speedeĢs et moments susĀ­pendus au piano cristallin.

Entre les deux creĢations avec Air et NicoĀ­las Godin, le choreĢgraphe a traĀ­vailleĢ par deux fois avec LauĀ­rent GarĀ­nier. ā€œJe venais de mā€™installer dans le sud de la France, juste apreĢ€s mon album The Cloud MakĀ­ing Machine et apreĢ€s avoir eĢcrit une musique pour un specĀ­taĀ­cle de la choreĢgraphe Marie-Claude PietraĀ­galĀ­la, se souĀ­vient LauĀ­rent GarĀ­nier. Angelin PreljoĀ­caj ouvrait son lieu de creĢation et de specĀ­taĀ­cle, PavilĀ­lon Noir, aĢ€ Aix-en-Provence et voulait une musique pour un specĀ­taĀ­cle joueĢ en exteĢrieur, sur les grands escaliers devant le baĢ‚timent. Pour Fire Sketch, la musique trouĀ­vait son inspiĀ­raĀ­tion dans Lā€™Oiseau de Feu de StravinĀ­sky.ā€ LauĀ­rent GarĀ­nier joue ce soir-laĢ€ en live cette pieĢ€ce sonore dā€™une trentaine de minĀ­utes, qui marie techĀ­no et breakĀ­beat, accomĀ­paĀ­gneĢ de BenĀ­jamin RipĀ­pert aux claviers. ā€œGarĀ­nier a pris en main de manieĢ€re magisĀ­trale lā€™Å“uvre de StravinĀ­skyā€, comĀ­mente Preljocaj.

 

Laurent Garnier au BolchoiĢˆ

En 2010, GarĀ­nier est enroĢ‚leĢ pour un proĀ­jet beauĀ­coup plus ambitieux : une creĢation au TheĢaĢ‚tre BolĀ­choiĢˆ aĢ€ Moscou, avec des danseurs de la comĀ­pagĀ­nie PreljoĀ­caj et des danseurs du BolĀ­choiĢˆ. ā€œAngelin mā€™a demandeĢ de lire Lā€™Apocalypse de Saint-Jeanā€¦ et je ne savais pas du tout ce quā€™il voulait comme musique. Je nā€™avais pas dā€™eĢtincelle, raconĀ­te le DJ et proĀ­ducĀ­teur. Alors je suis alleĢ diĢ‚ner chez lui et je lui ai demandeĢ de choisir dix disĀ­ques dans sa colĀ­lecĀ­tion avec des morceaux qui pourĀ­raient coller aĢ€ la pieĢ€ce quā€™il voulait creĢer. Jā€™ai ensuite traĀ­vailleĢ des ambiances, des bouts de morceaux. Le specĀ­taĀ­cle, bapĀ­tiseĢ SuivĀ­ront mille ans de calme, sā€™est conĀ­struĀ­it ainĀ­si autour de cette musique et la musique sā€™est conĀ­struĀ­ite autour du specĀ­taĀ­cle au fil de sa creĢation. Comme jā€™amenais ma musique au BolĀ­choiĢˆ, jā€™ai pris Scan X avec moi comme ingeĢnieur du son. Cā€™eĢtait imporĀ­tant, car cā€™est la premieĢ€re fois que le BolĀ­choiĢˆ difĀ­fuĀ­sait de la musique enregistreĢe et il falĀ­lait que le son soit parĀ­fait.ā€ ApreĢ€s la creĢation du specĀ­taĀ­cle, LauĀ­rent GarĀ­nier se proĀ­duira en live, avec Scan X et BenĀ­jamin RipĀ­pert, sur une place proche de la Place Rouge. ā€œCā€™eĢtait lunaire. Il y avait deux cents milĀ­iĀ­taires russĀ­es qui avaient fermeĢ les rues le temps du live.ā€ PreljoĀ­caj se rapĀ­pelle ausĀ­si ce moment : ā€œCā€™eĢtait forĀ­miĀ­daĀ­ble de voir ces milĀ­liers de jeunes Moscovites faire la feĢ‚te !ā€

En plus de Air/Nicolas Godin et LauĀ­rent GarĀ­nier, le choreĢgraphe a reĢgulieĢ€rement traĀ­vailleĢ avec le mysteĢrieux artiste eĢlectronique 79D. Serait-ce Angelin PreljoĀ­caj qui œuvre derrieĢ€re les machines de ce nom codeĢ ? Il reĢpond immeĢdiatement : ā€œCe nā€™est pas imposĀ­siĀ­ble. Jā€™aime tous ces outĀ­ils nouĀ­veaux, cette techĀ­noloĀ­gie.ā€ Puis il se ravise : ā€œ79D ? Ce sont deux musiĀ­ciens dā€™Aix-en-Provence feĢrus de danse qui preĢfeĢ€rent rester dans lā€™anonymat.ā€ Nous nā€™en saurons pas plus.

Angelin Preljocaj

Ā© Jean-Claude Carbonne

Partition orchestrale

ā€œAir, LauĀ­rent GarĀ­nier et Daft Punk ont marĀ­queĢ lā€™univers menĀ­tal et musiĀ­cal des trois dernieĢ€res deĢcenniesā€, analyse le choreĢgraphe. ApreĢ€s avoir colĀ­laĀ­boreĢ avec les deux preĀ­miers, il incorĀ­pore des titres du duo casqueĢ dans GraviteĢ, sa creĢation de 2018. ā€œCā€™est une grande fierteĢ pour les FrancĢ§ais dā€™avoir ce duo qui reĢalise cette musique flamĀ­boyĀ­ante. Jā€™ai demandeĢ aĢ€ Thomas et Guy Man si je pouĀ­vais utilisĀ­er deux de leurs morceaux et ils ont accepteĢ. Puis avec Thomas, nous avons parĀ­leĢ dā€™inventer quelque chose ensemĀ­ble. Il aime beauĀ­coup la danse : il a une vraie hisĀ­toire avec la danse, car sa meĢ€re eĢtait danseuse.ā€ Dans lā€™interview publieĢe dans le dossier de preĢsentation de MytholoĀ­gies, Angelin PreljoĀ­caj preĢcise : ā€œJā€™imaginais un meĢlange de clasĀ­sique et dā€™eĢlectronique, mais il veut rompre avec lā€™eĢlectro et a preĢfeĢreĢ comĀ­posĀ­er pour lā€™orchestre, avec son coĢ‚teĢ organique. Je lui ai eĢcrit un livret qui lui a servi de base pour eĢcrire la musique.ā€ Thomas BanĀ­galĀ­ter reĢapparaiĢ‚t donc, un peu plus dā€™un an apreĢ€s lā€™annonce de la seĢparation de Daft Punk, et il revient laĢ€ ouĢ€ on ne lā€™attend pas : en sigĀ­nant la musique dā€™une pieĢ€ce choreĢgraphique joueĢe par un orchestre (elle sera interpreĢteĢe par lā€™Orchestre nationĀ­al BorĀ­deaux Aquitaine dirigeĢ par Romain Dumas). Si Thomas BanĀ­galĀ­ter a deĢclineĢ notre demande dā€™interview, accaĀ­pareĢ par la finalĀ­iĀ­saĀ­tion de sa musique, Angelin PreljoĀ­caj donne encore quelques pistes : ā€œNous traĀ­vailĀ­lons ensemĀ­ble sur ce proĀ­jet depuis un an. Thomas sā€™est eĢnormeĢment investi dans lā€™eĢcriture de sa parĀ­tiĀ­tion orchesĀ­trale et nous allons comĀ­mencer les reĢpeĢtitions bientoĢ‚t (lā€™interview dā€™Angelin PreljoĀ­caj a eĢteĢ reĢaliseĢe le 22 mars, ndr). Thomas voulait profĀ­iter pleineĀ­ment de la puisĀ­sance des instruĀ­ments dā€™un orchestre.ā€ Comme une suite aĢ€ la bande origĀ­iĀ­nale du film Tron : LegaĀ­cy ?

MYTHOLOGIES, aĢ€ lā€™OpeĢra de Bordeaux du 1er au 10 juillet, puis en tourneĢe aĢ€ partir de cet automne, notamment aĢ€ Lyon (Maison de la danse), Paris (TheĢaĢ‚tre du ChaĢ‚telet) et Versailles (OpeĢra Royal).

ArtiĀ­cle Ć  retrouĀ­ver dans le TsuĀ­gi 150 : Dylan Dylan, u.r.trax, MariĀ­na Trench, Romane SantarelĀ­li : ƉlecĀ­tro, le monde dā€™aprĆØs.

(VisĀ­itĆ© 466 fois)