Crédit : Victor Maitre

Positive Education #3 : la meilleure raison d’aller à Saint-Etienne

Les meilleurs fes­ti­vals seraient-ils là où on ne les attend pas ? En tout cas, c’est ce que nous amène à croire Pos­i­tive Edu­ca­tion, tout jeune fes­ti­val stéphanois. Du 8 au 10 novem­bre, il lancera sa qua­trième édi­tion — non, ce n’est pas une erreur, le fes­ti­val a juste débuté en 2015 avec une édi­tion #0.

Quand on y regarde de plus près, le résul­tat est impres­sion­nant. En à peine trois ans, le fes­ti­val s’est con­stru­it une répu­ta­tion sans pareille, même à l’é­tranger, encen­sé par Res­i­dent Advi­sor et qual­i­fié de “meilleur fes­ti­val tech­no de France” par Noisey. Qui dit répu­ta­tion, dit exclu­siv­ités : à l’au­tomne, les fig­ures emblé­ma­tiques Lau­rent Gar­nier et Mar­cel Dettmann se livreront à “des sets spé­ciale­ment dédiés au fes­ti­val et son iden­tité” nous dit-on, rien que ça !

Alors que son groupe était tête d’af­fiche lors de la dernière édi­tion, le chanteur de Tri­somie 21 avait qual­i­fié le fes­ti­val de “passerelle”. Cette année, pour annon­cer sa pro­gram­ma­tion, Pos­i­tive Edu­ca­tion décide de repren­dre ses mots en se décrivant comme “une passerelle entre les anciens et les nou­veaux, entre les styles qui évolu­ent au gré des années, des releas­es et des lives, une passerelle comme un relais humain, où les gros noms et les petits se con­fondent”. Des artistes de tous hori­zons et de toutes nation­al­ités sont atten­dus : la reine anglaise Paula Tem­ple, le Russe Ges­loten Cirkel, l’I­tal­ien exilé à Berlin Mar­co Shut­tle, les Danois The Empire Line et leur tech­no DIY et évidem­ment nos bien-aimés Manu Le Malin, Vois­ki et Umwelt. La scène locale se ver­ra égale­ment encour­agée avec A Strange Wed­ding, BASIC, Les Fils de Jacob, Schemer & Olaf et Sunwalito.

Soyons hon­nêtes avec nous-mêmes, Saint-Etienne est loin d’être la des­ti­na­tion rêvée pour un week-end. Mais Pos­i­tive Edu­ca­tion va peut-être nous faire chang­er d’avis…

Plus d’in­for­ma­tions sur l’évène­ment Facebook

(Vis­ité 1 586 fois)