Pour la survie de la presse musicale indépendante

par Tsugi

Dans un secteur cul­turel déjà très frag­ile, un écosys­tème sem­ble avoir été totale­ment oublié par les pou­voirs publics : celui de la presse musi­cale indépen­dante, dont fait par­tie Tsu­gi.

Pour lui, aucune aide, aucune sub­ven­tion ni même aucune con­sid­éra­tion mal­gré le fait qu’il par­ticipe pleine­ment au tra­vail de décryptage, de défrichage et de repérage de la vie cul­turelle.

En ce sens, Tsu­gi, Trax, Jazz Mag­a­zine, Mag­ic Revue Pop Mod­erne, Reg­gae Vibes, MyRock & Plugged s’as­so­cient dans une let­tre ouverte pour saisir Madame la Min­istre Rose­lyne BACHELOT et Mon­sieur le Prési­dent du Cen­tre Nation­al de la Musique, Jean-Philippe THIELLAY.

Notre objec­tif, les ren­con­tr­er et étudi­er la mise en place d’un sou­tien urgent sur 2020 et 2021, pour un secteur qui ne veut pas mieux vivre, mais sur­vivre.

presse musicale presse musicale

Retrouvez notre entretien avec le président du Centre National de la Musique, Jean-Philippe Thiellay, dans le dernier Tsugi 136 disponible partout en kiosque et à la commande en ligne.

(Vis­ité 1 079 fois)