Pour ses 10 ans, Cascade Records sort une compilation allant du footwork à la house

Plutôt que de se retourn­er vers le passé, Cas­cade Records con­tin­ue à aller de l’a­vant. Pour célébr­er ses 10 ans, pas de ret­ro­spec­tive pour ce label qui préfère révéler onze nou­veaux titres. Le tout sor­ti ce ven­dre­di, dans un nou­veau disque inti­t­ulé Meek Silk.

Et si cette com­pi­la­tion ne s’est pas faite en piochant dans les quelques 80 sor­ties passées de Cas­cade, elle réus­sit cepen­dant à résumer l’e­sprit de Sal Mar­tin et Joe Art — les deux frères parisiens à l’o­rig­ine du pro­jet. Les musi­ciens, qui citent Nin­ja Tune, “capa­bles de sor­tir un album rock alter­natif entre un EP hip-hop et un pro­jet jazz expéri­men­tal”, comme exem­ple de label qu’ils aiment, font en effet dans la diver­sité.

On ren­tre dans ce disque avec du foot­work mélodique signé Kuna Maze, tan­dis qu’on y ressort avec un morceau glitchy offert par Wal­ter Cor­nelius. Entre les deux, on croise de fortes influ­ences hip-hop, notam­ment sur l’in­stru­men­tale “Capuc­ci­no” offerte par Hand­book ou encore “U Wan­na Love Me” de Boki. Mais le disque accueille aus­si des titres plus dansants, proche de la house, comme “Swimk­ing”, et à l’in­verse de la down­tem­po bien plus sobre avec “De Ta Fenêtre”. Tous les morceaux orbitent au final autour d’un univers musi­cal sim­i­laire, mais cha­cun des artistes y apporte mal­gré tout sa touche per­son­nelle et son style dis­tinct. Un éclec­tisme qui fait de Cas­cade le “label du mois” de Tsu­gi, dans son prochain numéro en kiosque le 8 mars !

Ecoutez Meek Silk ici :

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 323 fois)