Skip to main content
Capture d'écran du compte Instagram Black Gold Studios
30 novembre 2020

Qui est Michel Zecler, le producteur de rap passé à tabac par des policiers ?

par Théo Poddevin

Dans une vidéo dévoilée la semaine dernière, un producteur de musique est roué de coups dans son studio pendant une quinzaine de minutes par des policiers, en pleine polémique sur la loi « sécurité globale ». Mais dans le milieu du rap, Michel Zecler n’est pas n’importe qui.

Michel Zecler a 41 ans et vient de Bagneux (92). Il est producteur de rap et co-dirige la société de production de musique et de clips Black Gold Studios avec Valérie Atlan, productrice depuis 30 ans et « marraine du rap game », selon Clique. Et c’est justement lorsqu’il rentrait dans ses studios dans le 17e arrondissement de Paris que le producteur s’est fait agresser et rouer de coups par des policiers, avec une violence inouïe, comme en témoignent les images de la caméra de surveillance de ses studios.

 

À voir
Un producteur de musique a été roué de coups par 3 policiers dans son studio

 

Il rencontre Valérie Atlan par l’intermédiaire de Diam’s : il était le « meilleur pote de Diam’s » selon Valérie Atlan dans un entretien à Clique en 2016. Ensemble, Valérie et Michel participent au décollage de la carrière de la Fouine : « Tout le monde essaie de nous démotiver [à produire un concert de la Fouine après son deuxième album]. Mais avec Michel, quand on se met sur quelque chose, on est à fond. On colle des affiches partout et on communique à fond. Et il se trouve que c’est son premier concert à afficher complet. On a fait un concert de malade ; jusqu’à aujourd’hui, Laouni [prénom de la Fouine, ndr] dit que c’est son meilleur concert. « 

Michel Zecler est un homme reconnu et plébiscité dans le milieu du rap français. En 2016, Black Gold Studios produisent la compilation L’âge d’or du rap français, suivie d’un show et d’une tournée française avec les artistes (Ärsenik, Oxmo Puccino, Assassin, Passi, Kery James, Stomy Bugsy…) qui ont fait le succès du hip-hop français dans les années 1990-2000. Mais les choses n’ont pas toujours été rose pour Zecler : « J’ai eu une jeunesse assez chaotique, je suis passé par la case prison, mais je suis sorti de ça il y a quinze ans et depuis, j’ai tout fait pour être l’homme que je suis aujourd’hui », confiait-il jeudi dernier sur le plateau de Touche pas à mon poste.

 

Soutenu par des figures du rap français

De nombreux rappeurs ont d’ailleurs pris position et affiché leur soutien au producteur. « Celui à qui arrive ce drame est mon ami, je le considère comme un frère ! (…) Je connais cet homme, il est droit et juste ! Quand à ceux qui se reconnaîtront dans cette vidéo… J’ai honte pour vous », a déclaré Sofiane Zermani alias Fianso, sur Instagram en partageant la vidéo. « Force à toi Michel, tu es resté debout face à la violence du racisme, les lâches ne font pas mal », a écrit Rohff dans l’une de ses stories sur Instagram.

« C’est pour que certains policiers puissent faire ça qu’il est si important qu’ils ne soient pas filmés dans “l’exercice de leur fonction »? » Kery James

Kery James a quant à lui fait référence à la loi « sécurité globale » dans un message accompagnant la photo du visage de Michel Zecler en sang dans un post Instagram : « C’est pour que certains policiers puissent faire ça qu’il est si important qu’ils ne soient pas filmés dans “l’exercice de leur fonction”? Je connais personnellement l’homme qui a subi cette agression. Un homme courtois, posé et heureusement pour lui expérimenté car il ne serait peut-être plus de ce monde aujourd’hui« .

Il faut comprendre que si la loi “sécurité globale” était actuellement en vigueur, il aurait été illégal de diffuser cette vidéo. Dans son témoignage sur Loopsider, Michel abonde dans ce sens : “Sans ces images-là, moi, je serais en prison aujourd’hui”. Pour l’heure, lit-on sur Le Figaro, les quatre policiers ont été mis en examen par un juge d’instruction, et deux d’entre eux placés en détention. Parmi eux, trois l’ont été pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP) » et « faux en écriture publique », conformément aux réquisitions du parquet de Paris.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fianso (@fiansolevrai)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kery James (@keryjamesofficial)

Visited 96 times, 3 visit(s) today