Rave sur une base aérienne : le gigantesque AREA 217 Festival a dévoilé une partie de son line-up !

Du ven­dre­di 30 juin au dimanche 02 juil­let, les fes­ti­va­liers pour­ront s’a­muser dans une base mil­i­taire pleine d’his­toire, qui a notam­ment accueil­li des tests de l’A380. Légué pour un euro sym­bol­ique par l’ar­mée, cette anci­enne base aéri­enne de 300 hectares située dans l’Es­sonne (à Brétigny sur Orge / Le Plessis-Pâté) accueillera de nom­breux évène­ments, dont la pre­mière édi­tion du fes­ti­val Area 217. C’est un véri­ta­ble retour en force pour les organ­isa­teurs, qui avaient dû annuler leur pre­mière ten­ta­tive l’an­née dernière.

Voulant pro­pos­er au pub­lic la vision la plus large pos­si­ble de ce qu’est la musique élec­tron­ique en France depuis ces quinze dernières années, les équipes ont prévu six scènes le same­di, à par­tir de midi et pen­dant vingt heures : tech­no (avec Perc, Mar­cel Fen­gler, Audio Wern­er, un live de dOP…), bass music (avec Cyber­punkers, Delta Heavy, Cul­prate, Load­star…), rave (avec Jaci­dorex, Le Bask, Noise­kick…), trance (avec Man­drago­ra, Belik Boom, Moon­track­ers…), chill (où vous pour­rez enten­dre les artistes du label Archipel Records), et une dernière scène réservée aux jeunes tal­ents et col­lec­tifs fran­ciliens. La liste est longue et d’autres noms seront annon­cés le 13 avril.

Dimanche, deux scènes aux sonorités plus légères per­me­t­tront aux fes­ti­va­liers de calmer le jeu, de midi à 20h. On en sait encore peu sur les artistes, mais il y aura une par­tie micro­house (par­fait pour l’after) et un espace dédié à la scène de Berlin. Sans oubli­er la soirée inau­gu­rale du ven­dre­di, organ­isée en parte­nar­i­at avec la mag­a­zine Trax, qui compte met­tre en lumière la sphère under­ground. On pour­ra y écouter des DJ-sets de Skee Mask, Doc Danee­ka, Sunil Sharpe b2b Umwelt, Dave Clarke et aus­si des lives (celui de Shed nous fait par­ti­c­ulière­ment envie). Bref il y en aura pour tous les goûts durant ces trois jours. Pour savoir absol­u­ment tout, c’est par ici.

Pour finir, un camp­ing pou­vant accueil­lir jusqu’à 7000 per­son­nes est aus­si prévu, his­toire de don­ner à l’ensem­ble tous les pré-requis pour attir­er le pub­lic dans de bonnes con­di­tions et créer un espace de vie qui va au-delà du gigan­tesque dance­floor. On attend la suite de la pro­gram­ma­tion le 13 avril avec impa­tience.

(Vis­ité 2 668 fois)