Resident Advisor arrête ses classements de DJs

C’est Dixon qui va être con­tent… Res­i­dent Advi­sor a décidé d’ar­rêter ses main­tenant tra­di­tion­nels classe­ments de DJs, clubs, labels ou pod­casts, pub­liés chaque années et basés sur les votes de ses inter­nautes. Un top sou­vent trusté par Dixon, Jack­mas­ter, Tale Of Us et con­sorts — des hommes blancs en somme. Ce manque de diver­sité gêne Res­i­dent Advi­sor : l’équipe rap­pelle dans un long texte pub­lié aujour­d’hui que la musique élec­tron­ique a d’abord bercé les milieux noirs et gays améri­cains, et que de nom­breuses femmes retour­nent égale­ment les clubs tech­no ou house tous les week-ends. Le top RA n’est alors plus du tout représen­tatif de la scène dans son ensem­ble, et de cette scène “under­ground” que le site inter­net tente de défendre depuis ses débuts.

Aus­si, du tout petit top des rédac­teurs créé en 2006 sans pré­ten­tion ou du classe­ment par votes des inter­nautes en 2008, il ne reste plus grand-chose : le “DJ poll” de Res­i­dent Advi­sor, devenu une grosse machine de com’, a pris une impor­tance con­sid­érable dans le milieu élec­tron­ique, scruté par les bookeurs, mis en avant par les attachés de presse, ayant une influ­ence sur les cachets et pous­sant cer­tains clubs à engager tel DJ plutôt qu’un autre. Ce n’é­tait pas l’in­ten­tion pre­mière de Res­i­dent Advi­sor, qui fait alors marche arrière et pro­posera des arti­cles sur des artistes qui ont, selon leurs jour­nal­istes, mar­qué l’an­née… Plutôt que de partager un classe­ment strict où les DJs se font comme cot­er en bourse.

(Vis­ité 3 225 fois)