Révisez vos classiques : la BBC liste 30 morceaux qui ont changé la dance music

Trois décen­nies racon­tées à tra­vers des titres emblé­ma­tiques. À l’oc­ca­sion d’une émis­sion inti­t­ulée All Day Rave sur Music 6, la BBC — qui pos­sède la sta­tion de radio sus­nom­mée — a pub­lié une liste de trente morceaux qui ont façon­né la dance music depuis 1988. Si cette sélec­tion est néces­saire­ment sub­jec­tive et évidem­ment non-exhaustive, elle est intéres­sante de par plusieurs aspects.

Pre­mière­ment, elle per­met un petit voy­age dans le passé, quel que soit le pro­fil de lecteur. Quin­quagé­naire nos­tal­gique ou jeune curieux désir­ant se con­stru­ire une petite cul­ture élec­tron­ique, ce type de top est tou­jours bien­venu pour (re)découvrir ses clas­siques. De plus, l’ar­ti­cle struc­ture habile­ment cha­cune de ses descrip­tions, en resti­tu­ant d’abord le con­texte dans lequel le morceau s’in­scrit (répon­dant à la ques­tion “En quoi a‑t-il changé la dance music”), puis en don­nant un exem­ple con­cret de l’im­pact du titre dans le paysage musi­cal actuel (“Qui a‑t-il influ­encé”). De quoi ren­dre l’his­toire de chaque track acces­si­ble et pas­sion­nante, et don­ner envie de faire ses pro­pres recherch­es sur le sujet.

Cette liste donne égale­ment une cer­taine vision de la musique élec­tron­ique mon­di­ale, et ce sous un prisme bri­tan­nique. Il est intéres­sant de relever cer­tains morceaux qui n’au­raient sans doute pas fig­uré dans un top français ou alle­mand trai­tant du même sujet, et de ce fait remet­tre les choses en per­spec­tive. Quoi qu’il en soit, cette liste ne s’at­taque qu’à de grands clas­siques, résumant les prin­ci­paux pans de la musique élec­tron­ique mon­di­ale. On pour­rait peut-être objecter le car­ac­tère très “europeo-centré” de cette sélec­tion, il n’en reste pas moins un plaisir de retrou­ver Bur­ial, Jus­tice, Lau­rent Gar­nier ou encore 808 State, en pas­sant par Björk et Aphex Twin jusqu’à Peg­gy Gou. À con­sul­ter, dévor­er ou con­tester, selon l’humeur.

Pour con­sul­ter l’ar­ti­cle orig­i­nal (en anglais), vous pou­vez cli­quer sur ce lien !

(Vis­ité 4 588 fois)