Roméo Elvis en Willy Wonka dans le clip de “Chocolat”

Nou­veau clip mar­di. C’est ce que Roméo Elvis a annon­cé sur les réseaux soci­aux. Chose promise, chose due : le clip de “Choco­lat” débar­que à 18h. Après la vidéo loufoque pour le morceau “Soleil” — titre qu’il a dédié à sa copine Léna Simonne, alias Leni­ta — il revient enfin après trois mois d’ab­sence.

Le clip est aus­si col­oré que bar­ré. Il s’in­spire de la fameuse adap­ta­tion ciné­matographique de Char­lie et la Choco­la­terie par Tim Bur­ton. Du début à la fin, les références au film se mul­ti­plient… Haut de forme, tenue excen­trique et lunettes col­orées : Roméo Elvis est Willy Won­ka. Il fait vis­iter la fab­rique à trois enfants, dans un petit train ou au milieu des tapis roulants sur lesquels cir­cu­lent les sucreries. Ca vous rap­pelle quelque chose non ? Au delà de l’his­toire, le rappeur se prête com­plète­ment au rôle, et ce jusque dans son jeu d’ac­teur : il imite (plutôt bien) les mim­iques que John­ny Depp adopte dans le long métrage. Le jeune belge met en garde les enfants : “Faut pas com­mencer le choco­lat”.

Der­rière la métaphore de la choco­la­terie, Roméo Elvis par­le de drogue et de son addic­tion. “Putain j’ai per­du du temps à vouloir être def / J’avais mieux à faire que de fumer des joints quand j’avais 16 (mais je le fai­sais)”, chante-t-il. En plus des paroles, la vidéo réal­isée par Tony Truand (qui a aus­si réal­isé le clip de “Malade”) met égale­ment cette com­para­i­son au coeur du morceau : le matos étalé sur une table devant le chanteur, les enfants qui pla­nent et hal­lu­ci­nent après avoir pris du choco­lat. Déjan­té.

Fun­fact : le chanteur a col­laboré avec la choco­la­terie lié­geoise Galler, donc les bar­res de choco­lat qu’on voit dans le clip exis­tent bel et bien… et elles sont dis­tribuées aux con­certs de Roméo.

Roméo Elvis a annon­cé une tournée des Zéniths pour le mois de novem­bre et une date à Paris pour couron­ner le tout : le 26 mars à l’Ac­corHo­tels Are­na.

 

(Vis­ité 990 fois)