Skate, rock et Kabylie pour le nouveau morceau de Bagarre

Je me présente je m’ap­pelle Mus et je vis ici.” Chez Bagarre tout se fait de manière hor­i­zon­tale : tout le monde chante, tout le monde com­pose, tout le monde joue. Cepen­dant, un mem­bre man­quait encore à l’ap­pel der­rière le micro. Après La Bête, Emmaï Dee, Maj­noun et Maître Clap, c’est cette fois-ci Mus qui prend le relais pour con­ter l’his­toire de ses orig­ines dans un moment his­torique pour l’Al­gérie. Tout en énumérant ses sou­venirs d’en­fance, il nous plonge dans la cul­ture skate, de Paris à Alger car “entre l’Al­gérie et la France, il n’y a qu’un ollie”. Pour le refrain, on retrou­ve l’im­pératif fam­i­li­er de Bagarre. Si ce “Kiffez-moi” nous ren­voie directe­ment au “Ecoutez-moi” qui inau­gu­rait le pre­mier album du groupe, il signe ici un véri­ta­ble tour­nant pour Bagarre, comme le pre­mier volet d’une nou­velle ère. En effet “Kabyli­fornie” mêle l’én­ergie punk rock à laque­lle nous étions habitués, à des sons ori­en­taux affir­més. Du côté de la pro­duc­tion, le groupe a invité Vladimir Cauchemar.

On retrou­ve par ailleurs ce dernier dans le clip du morceau, tourné entre les rues d’Al­ger et de Tizi Ouzou, le vil­lage natal des par­ents de Mus, et réal­isé par Pic­tures and Motion Stu­dio. Si le chanteur y narre son his­toire face à la caméra, on y retrou­ve égale­ment les qua­tre autres mem­bres du groupe infer­nal, entre ses­sions de skate le jour et soirées élec­triques la nuit. Car chez Bagarre, le slo­gan est clair. De “l’in­dex à l’en­vers, majeur en l’air” de “Dia­mant”, c’est à présent “Alors je lève mon verre et mon majeur en l’air” dans un morceau qui proclame avant tout son amour du rock, du skate et du bled. Afin de partager ces pas­sions, un live est dif­fusé sur Youtube pour la sor­tie du clip, ce mar­di 9 avril à par­tir de 18 heures.

Et sinon, pour lever votre verre et votre majeur en l’air, Bagarre vous donne rendez-vous à l’Olympia le 29 novem­bre prochain.

(Vis­ité 1 170 fois)