Snoop Dogg est le nouveau propriétaire du légendaire label Death Row

Le 9 févri­er, Snoop Dogg annonçait une nou­velle qui va ravir les fans de rap old school. Car après plus de vingt ans, le rappeur fait son retour auprès du mythique label Death Row, en rachetant la mar­que. Un beau retour aux sources.

Pas de crise de la cinquan­taine pour Snoop Dogg. Après être devenu con­sul­tant stratégique et créatif pour Def Jam (Kanye West, Beast­ie Boys, LL Cool J, Pusha T…) en juin dernier, il revient à ses pre­miers amours avec un nom tout aus­si mythique. En plus de sa présence au Super­bowl dimanche (aux côtés de Dr. Dre, Eminem, Kendrick Lamar et Mary J Blige), il renoue avec le label de ses débuts, Death Row Records, en le rachetant au groupe d’investisseurs qui le pos­sé­dait. Un retour aux sources déjà indiqué avec l’annonce de son nou­v­el album, à venir le 11 févri­er, B.O.D.R. , soit Bacc On Death Row.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par snoop­dogg (@snoopdogg)

Le label a con­nu une his­toire com­plexe. Fondé en 1991 par Dr. Dre et Suge Knight, il a été l’emblème du rap West Coast des années 90, pub­liant des clas­siques de Dre (The Chron­ic), 2Pac (All Eyez On Me), The Dogg Pound, mais aus­si Snoop Dogg ( Dog­gystyle, The Dog­gfa­ther). Le label cal­i­fornien est aus­si célèbre pour sa rival­ité avec Bad Boy Records, fondé à New York par Puff Dad­dy, et hébergeant Noto­ri­ous B.I.G.

À lire également
Snoop Dogg : son amour pour l’herbe transformé en stratégie pop

Mais après des débuts fra­cas­sants, Death Row va con­naître un par­cours tumultueux. Dès la fin des années 90, les affaires vont mal. Dre et Snoop Dogg ont quit­té le navire, 2Pac est mort, et Suge Knight est empris­on­né. Le label décline, et dépose le bilan en 2006. Depuis, il a été racheté à plusieurs repris­es par de grands groupes d’investissement spé­cial­isés dans le diver­tisse­ment. En 2019, c’est même Has­bro, le géant du jou­et pour enfant, qui en fait l’acquisition. La firme était en fait plus intéressée par l’adorable cochon Pep­pa Pig, qui apparte­nait alors au même groupe. Has­bro s’est séparé en 2021 de toute cette sec­tion musi­cale, qui a alors pris le nom de MNRK Music Group, et dont les ram­i­fi­ca­tions vont des Crys­tal Cas­tles à Chuck Berry.

On peut donc espér­er que ce rachat mar­que la fin d’une longue péri­ode d’errance pour Death Row, dont le cat­a­logue des deux dernières décen­nies est avant tout con­sti­tué de fonds de tiroirs et de réédi­tions. Peut-être est-ce le début d’un nou­veau départ pour Snoop Dogg, qui va pou­voir faire du label un lieu d’expérimentations et de décou­vertes musi­cales. On lui souhaite un bon retour chez lui.

(Vis­ité 1 303 fois)