Skip to main content
10 février 2022

Robert Pattinson a composé de l’ambient dans son costume de Batman

par Antoine Gailhanou

Sur le tournage d’un blockbuster, les temps d’attente peuvent être longs. Pour s’occuper pendant celui du prochain Batman, Robert Pattinson a trouvé son passe-temps : composer de l’ambient directement dans sa loge. Sans même enlever son costume de chauve-souris.

Ce nouveau Batman semble entouré de musique. Si on ne connaît pas encore celle composée pour le film par Michael Giacchino (omniprésent à Hollywood), de nombreuses anecdotes musicales entourent le projet. En décembre, le réalisateur Matt Reeves affirmait que son personnage principal s’inspirait de la personnalité de Kurt Cobain : « Il ressemble à une rock star, mais on sent qu’il pourrait être un reclus ». La première bande-annonce du film était d’ailleurs accompagnée d’une reprise du « Something In The Wind » de Nirvana, qui aurait grandement inspiré Reeves.

L’interprète principal du film, Robert Pattinson, a une toute autre source d’inspiration. Si les temps d’attente sur les tournages sont toujours importants, ceux sur un blockbuster d’action sont parfois éprouvants. Et entre les prises, l’acteur ne pouvait pas enlever son encombrant costume. Comme il l’explique à GQ : « Le tournage était très isolé, on tournait de nuit, toujours dans l’ombre, et je me sentais très seul. Ne serait-ce qu’à force d’être toujours en costume. On n’avait pas vraiment le droit de sortir du studio en costume, donc je savais à peine ce qu’il se passait dehors. » L’équipe du film lui a ainsi aménagé une tente, dans laquelle Pattinson s’est adonné à la création de musique afin de décompresser. « J’étais dans la tente, à faire de la musique électronique ambient, dans mon costume, en regardant à travers ma cagoule. La forme du masque fait que c’est très difficile de lire des livres, il faut presque se pencher en avant pour voir à travers. »

À lire également
Jean-Yves Leloup : l’ambient, une musique sereine pour des temps troublés
5 classiques oubliés ou méconnus de la musique ambient

 

Voilà une preuve, s’il en fallait une, du rôle thérapeutique de la musique. Et en particulier de l’ambient, auquel Tsugi consacrait son numéro 144, toujours disponible à la commande en ligne. Car à la lecture du reste de l’interview, on comprend que le tournage a été éprouvant psychologiquement pour Pattinson. On serait curieux de savoir quelle musique est née de ce contexte particulier. Toujours est-il qu’en regardant les trailers du film (à venir le 2 mars), on se dit que Batman lui-même devrait écouter plus d’ambient.

Visited 220 times, 1 visit(s) today