Skip to main content
©Juliette Valero
27 mai 2024

Son et images en ‘Symbioses’ à la Gaîté Lyrique | LIVE REPORT

par Olivia Beaussier

Début mai, à Nuits Sonores, The Absolut Company Creation avait inauguré les soirées Symbioses : expérience visuelle et musicale qui explore les codes de la fête de demain. Ce samedi 25 juin, Absolut remettait le couvert à la Gaîté Lyrique. On voulait voir ça de nos yeux, et y jeter une oreille !

Après être passé par la procédure traditionnelle (guichet, vestiaire et compagnie) nous arrivons enfin à l’énorme boite – au sens littéral, mais aussi figuré – qui se trouve au deuxième étage de la Gaîté Lyrique. Lorsque nous pénétrons dans la salle, même pas le temps de voir qui est sur scène : notre attention est immédiatement retenue par les quatre énormes cubes lumineux, suspendus aux coins de la pièce.

Difficile de décrire par des mots ce que nous voyons. Les cubes lumineux reproduisent les mouvements du public. Des petits groupes agglutinés en dessous des quatre boîtes s’essayent alors au jeu en bougeant leurs bras, leur bassin, grand sourire aux lèvres. Comme des enfants de cinq ans, impossible de résister à la tentation d’essayer à notre tour. Après cinq minutes à faire les malins, on reprend nos esprits.

gaîté

©Juliette Valero

The Absolut Company Creation à la Gaîté : expérience -aussi et surtout- musicale

Surplombée par deux cubes, Maï-Linh est derrière les platines et se donne à des sonorités coldwave qui rajoutent à cette soirée une ambiance très expérimentale, presque futuriste. Plus la nuit avance, plus son set s’adoucit, prend des boucles acid, des ambiances de rave éthérée des années 90 et quelques moments house music. On passe d’un remix euro-house de « Stand Up » d’Intrigo, à un morceau presque Drum’n’ Bass jamaïcain. Une chose est sûre : avec Maï-Linh, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre.

Comme si une caméra tournait autour de la DJ à 360 degrés, son visage et son buste apparaissent sur les façades des cubes. Le public s’émerveille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel)

 

À une heure du matin, c’est au tour du duo de DJ-producteurs Baraka. Depuis 2020, sa+ga et Cristofeu commencent à se faire un nom dans les musiques électroniques, en mélangeant des influences trance, trip-hop et acid. En tout cas, ce samedi 25 mai, ce qui résonne c’est leurs basses bien puissantes. Tous deux vêtus de noir, lunettes orangées sur les nez, et Cristofeu portant sa traditionnelle cagoule sur la tête. Le duo échange des regards complices, se partage les platines et marque le rythme avec ses pieds… Ce soir-là, il n’y avait pas que la soirée qui était en ‘Symbioses’ !

Après avoir tout donné sur un remix de « Crispy Bacon » de Laurent Garnier, une pause s’impose ; on sort prendre l’air deux minutes. Il faut penser que le destin est de notre côté, c’est au même moment que Maï-Linh décide de sortir, elle aussi. On en profite pour lui poser deux-trois questions. Elle se confie : « Je n’avais pas de batterie sociale avant le set, pourtant j’ai été surprise de l’ambiance, et ça m’a redonné de l’énergie« .

Quand on lui demande ce qu’elle a pensé de l’expérience visuelle, elle répond qu’elle a adoré, et que les deux cubes au fond de la salle – dont en tant que public, on ne comprenait pas bien l’utilité – lui ont permis aussi de vivre l’expérience avec nous.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : The Absolut Company Creation inaugure ‘Symbioses’ à Nuits Sonores avec Vel

 

Après cette brève discussion avec Maï-Linh et en ayant nous aussi, rechargé nos batteries sociales, on retourne dans l’antre de la Gaîté Lyrique. Plus de doute, le rythme galope à 130 bpm ; Baraka mise tout sur la techno ce soir. Mais la musique du duo ne se résume pas à cela : petites touches d’acid par-ci, une voix de femme qui chuchote par-là, des drums à certains moments et lorsque le drop arrive, les basses apparaissent en décalé… Le « Baraka sound » est fait de couches et de couches et de couches…

gaîté

©Juliette Valero

Sur son téléphone, une spectatrice note « Can you play ‘Feel Nice‘ ?« , tube du duo, pour leur montrer. En grand princes, sa+ga et Cristofeu clôturent leur set avec, sous les acclamations de la foule. Avant de passer les platines à Or:la et Pariah : les deux DJs en back2back n’en sont pas à leur coup d’essai ensemble. Ça se ressent. Leurs doigts s’activent sur les platines, sans besoin de parler, ils s’échangent les tracks avec fluidité. Sur un fond de techno, les boucles acid et bass music s’enchaînent.

On est complètement hypnotisé par l’expérience visuelle et musicale. Nos yeux sont rivés sur les formes géométriques qui bougent au son de la musique, que projettent désormais les quatre cubes – c’est à en avoir mal au cou. Un peu à contrecœur, mais cédant à nos jambes douloureuses à force de danser, c’est vers quatre heures du matin qu’on se résout à quitter la soirée Symbioses. La tête remplie de filtres de lumière, les oreilles pleines de techno. The Absolut Company Creation, soyez-en sûrs : on se reverra !

Visited 137 times, 1 visit(s) today