Skip to main content
6 décembre 2023

Spotify supprime 1500 jobs pour ‘raisons économiques’

par Léa Formentel

Annoncé dans un communiqué, Daniel Ek —le fondateur de Spotify—affirme devoir se séparer de 1500 employés, invoquant l’augmentation des coûts. Joli coup de massue, quand on sait que la société emploie plus de neuf mille personnes dans le monde actuellement.

Ce lundi 4 décembre, le fondateur de la plateforme de streaming Spotify a déclaré dans un communiqué que 1500 emplois allaient être supprimés. Le milliardaire Daniel Ek explique que la société doit réduire ses effectif de 17% car « la croissance économique s’est considérablement ralentie et le capital est devenu plus coûteux ». À ce jour, plus de 9 000 personnes dans le monde sont employées par Ek, à ce titre il a indiqué que l’employé moyen de Spotify recevrait cinq mois d’indemnités de licenciement. L’entreprise fournit également un « soutien en matière d’immigration » aux employés « dont le statut d’immigrant est lié à leur emploi », a-t-il ajouté.

 

À lire aussi : Attention : le système de royalties sur Spotify va (encore) changer en 2024

 

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le géant du streaming audio licencie : en janvier dernier, l’entreprise se séparait déjà de 6 % de son personnel. En juillet, la société a augmenté le prix de Spotify Premium (L’abonnement individuel est donc passé de 10e à 10,99 euros par mois tandis que la formule « Duo Premium », s’établit à 14,99 euros (soit une hausse de 2 euros). Il faut compter désormais jusqu’à 16,99 euros pour le pack famille et quant aux étudiants le prix est de 5,99 euros par mois) et a annoncé une augmentation de 3 % du nombre d’abonnés sur une base trimestrielle. Le nombre d’abonnés a également augmenté de 16 % d’une année sur l’autre, pour atteindre 226 millions.

 

« Je suis conscient que, pour beaucoup, une réduction de cette ampleur semblera étonnamment importante, compte tenu du récent rapport positif sur les bénéfices et de nos performances, explique Ek dans un communiqué […] Bien que je sois convaincu qu’il s’agit de la bonne mesure pour notre entreprise, je comprends également qu’elle sera incroyablement douloureuse pour notre équipe » . Malgré la baisse des taux d’intérêts intervenue en 2020 et 2021, grâce à la pandémie cela n’a pas permis à Spotify de combler l’écart entre les objectifs financiers de Spotify et les coûts d’exploitation actuels. Coup dur donc, pour les 1500 salariés qui vont devoir retrouver un emploi.

 

Pour lire le communiqué du fondateur de Spotify, c’est par ici.

Visited 284 times, 1 visit(s) today